Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 26/08/2016

      vous avez été

         1 137 217

   visiteurs uniques

venant de 194 contrées

 

Catégories

28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:59

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

La cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Pise

(en italien : Cattedrale di Santa Maria Assunta)

se trouve sur la Piazza dei Miracoli (Piazza Del Duomo), à Pise en Italie, où elle est le centre d'un ensemble monumental.

La cathédrale de Pise à travers l'une des entrées sur la place des Miracles

La cathédrale de Pise à travers l'une des entrées sur la place des Miracles

Richard Coeur de Lion

Troisième fils de Henri II Plantagenet, roi d’Angleterre, et d’Aliénor d’AquitaineRichard Coeur de Lion est né à  Oxford le 8 septembre 1157. Couronné duc d’Aquitaine en avril 1169 à  Poitiers, il est confirmé aussitôt après dans la cathédrale Saint-Etienne de Limoges.

Poussé par sa mère et allié à  Philippe Auguste, il entre avec ses frères en conflit contre son père. Celui-ci meurt en 1189 et Richard devient duc de Normandie, puis il est couronné roi d’Angleterre à  Westminster, ce qui le met en conflit avec son suzerain, le roi de France.

Il partira toutefois uni à  ce dernier pour la troisième croisade fin 1189, mais par des chemins séparés.

Le voyage tourmenté de Richard le conduira tout de même à  la prise d’Acre avec ses alliés. Philippe Auguste en repartira pour la France et Richard tentera la prise de Jérusalem, en vain. Mais il remporte la brillante bataille d’Arsouf contre Saladin le 5 septembre 1191, ce qui lui permet de négocier le droit des pèlerins de se rendre librement à  Jérusalem.

En octobre 1192, il signe une trêve et décide de retourner sur ses terres, malmenées par son frère Jean sans Terre et le roi de France. Mais son voyage de retour sera lourd de conséquences puisqu’il sera arrété et emprisonné à  Trifels (Allemagne).

Il sera libéré le 2 février 1194 contre une très forte rançon et une difficile négociation menée par Aliénor.

De retour en Angleterre, puis en Normandie, il reprend sa lutte contre le roi de France qu’il met en déroute à  Freteval le 13 juin 1194. C’est en voulant reprendre Charlus, en Limousin,  possession du vicomte de Limoges, rallié à  Philippe Auguste, qu’il sera blessé le 26 mars1199 et mourra le 6 avril. Il sera enterré à  l’abbaye de Fontevrault, son coeur étant déposé à  Rouen et ses entrailles laissées à  Charlus.

Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli

Giuseppe Bezzuoli

(né à Florence en 1784 – mort en 1855 dans la même ville)

est un peintre italien de portraits et de fresques historiques qui ne s'est jamais éloigné des canons académiques même s'il préférait les thèmes romantiques.

Giuseppe Bezzuoli réalisa de nombreuses fresques dans les villas et palais de Florence et également des tableaux d'inspiration historique comme L'entrée de Charles VIII à Florence en 1825-1829 et des portraits comme La Grande Duchesse Maria Antonia en 1836 à la Galerie d'art moderne au palais Pitti de Florence.

 Pour la di Tribuna Galileo à Florence , il peignit une fresque de Galilée (1564-1642) démontrant la loi de la chute des corps.

Il a été professeur d'art à l'Académie du dessin de Florence de 1844 à 1855 succédant à son maître Pietro Benvenuti. Plusieurs de ses élèves sont célèbres comme Carlo Ademollo, Giovanni Fattori et Silvestro Lega.

Un lion surveille la place des Miracles

Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 06:55

 

L'Inde

dont le nom officiel actuel est

la République de l'Inde,

est un grand pays d'Asie du Sud. Sa superficie est d'environ 3,1 millions de kilomètres carrés (soit 5,6 fois la France) et sa population est de 1,1 milliard d'habitants (soit 18 fois la population française).

New Delhi est la capitale de l'Union indienne.

La monnaie est la roupie indienne.

 

Drapeau de l'Inde

New Delhi

(hindi : नई दिल्ली, ourdou : نئ دہلی, pendjabi : ਦੇਹਲੀ (Naī Dillī))

est la capitale de l'Inde.

Elle abrite le siège du gouvernement de l'Inde, le Parlement, la résidence du président et la Cour suprême.

New Delhi constitue une municipalité de près de 250 000 habitants au sein du Territoire de Delhi, dont elle est également la capitale et qui compte en tout 16,3 millions d'habitants.

New Delhi est une ville nouvelle créée au début du XXe siècle par la volonté des Britanniques de déplacer la capitale du Raj britannique, alors à Calcutta, vers une position plus centrale et symbolique. Sa construction a été annoncée le 22 mars 1911 par George V lors du durbar.

La ville est construite par les architectes Edwin Lutyens (architecte britannique né le 29 mars 1869 à Londres et mort le 1er janvier 1944 à Londres) et Herbert Baker (architecte britannique, né à Cobham, Kent, 9 juin 1862 - mort à Cobham, Kent, 4 février 1946), et inaugurée le 13 février 1931 par le Vice-roi lord Irwin.

 

Blason de New Delhi

 

La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi

La Porte de l'Inde,

en anglais India Gate, en hindî इंडिया गेट,

est un monument aux morts situé à New Delhi en Inde, sur le boulevard Rajpath.

Elle a été construite par l'architecte Edwin Lutyens pour commémorer les soldats indiens dont ceux de l'Armée des Indes britanniques morts durant la Première Guerre mondiale et les guerres afghanes entre 1921 et 1931. Les noms des soldats morts durant ces guerres sont gravés sur les murs.

La hauteur de la Porte de l’inde est 42 mètres et un escalier mène au toit.

Depuis 1971, il y brûle l'Amar Jawan Jyoti, la flamme du soldat éternel.

La porte de l'Inde, New Delhi

La porte de l'Inde

porte, inscrite en lettres majuscules, une inscription en anglais dont la traduction en français est :

Aux morts des armées indiennes qui sont tombés dans l'honneur en France et en Flandre, en Mésopotamie et en Perse, en Afrique de l'Est, à Gallipoli et ailleurs dans le proche et de l'Extrême-Orient et aussi en mémoire de ceux dont les noms sont conservés et qui sont tombés en Inde ou sur la frontière du nord-ouest et durant la troisième guerre afghane.

La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi

L’Amar Jawan Jyoti

signifie flamme du soldat éternel.

C’est un cénotaphe en marbre noir sur lequel les mots Amar Jawan sont écrits en Hindi.

Au dessus de cela, il se trouve un fusil inversé monté par un casque d’un soldat. Quatre torches brulent en continu aux quatre coins.

L’Amar Jawan Jyoti a été inauguré le 26 janvier 1972 par le Première ministre de l’Inde à l’époque, Mme Indira Gandhi.

Depuis lors elle est surveillée par les soldats de l’armée, de l’armée de l’air et aussi de la marine.

La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi

Au loin, le Palais présidentiel (Rashtrapati Bhavan)

Le palais est l'une des résidences présidentielles les plus vastes du monde. L'édifice, de 19 000 mètres carrés, est composé de quatre étages et 340 salles. Le domaine occupe 130 hectares du centre-ville. Le style architectural mêle traditions mogholes et européennes avec originalité. 
Conçu par un architecte britannique, le palais a initialement été bâti pour héberger le vice-roi britannique en Inde. Il devait symboliser la pérennité du règne britannique en Orient.

En 1950, suite à l'indépendance, le premier président indien y prit résidence et le palais fut rebaptisé Rashtrapati Bhavan.

La porte de l'Inde, New Delhi

La Porte de l’Inde 

repose sur une base en pierre rouge de Bharatpur et l’édifice lui-même est en grès rouge et granite. Un dôme inverse à l’intérieur se trouve sur deux colonnes carrés. Les symboles impériaux sont gravés sur la corniche. Le mot ‘INDIA’ est grave sur les deux côtés de l’arche ainsi que les dates de début et de fin de la Première Guerre Mondiale.

La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
La porte de l'Inde, New Delhi
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 06:57

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

  

Maquette de Giacomo Spalla (1775 - 1834)

pour le palais de Turin

Maquettes de Giacomo Spalla
Maquettes de Giacomo Spalla

Le couronnement de Joséphine par Napoléon

Maquettes de Giacomo Spalla
Maquettes de Giacomo Spalla
Maquettes de Giacomo Spalla

Je n'ai pas pu mieux maîtriser les reflets

 

Joseph-Marie Vien, dit Joseph-Marie Vien le jeune,

né en 1761 à Paris et mort en 1848 à Paris,

est un peintre français.

Joseph-Marie Vien le jeune est le fils des peintres Joseph-Marie Vien et Marie-Thérèse Reboul. Il épousa Rose-Céleste Bache, fille du général Jacques François Bache.

Sa première formation de peintre est assurée par Joseph-Marie Vien et François-André Vincent.

Il expose au Salon de 1794 à 1835.

Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 06:56

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

La cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Pise

(en italien : Cattedrale di Santa Maria Assunta)

se trouve sur la Piazza dei Miracoli (Piazza Del Duomo), à Pise en Italie, où elle est le centre d'un ensemble monumental.

Sainte Bona de Pise

Sainte Patronne des hôtesses de l'air

1155-1207

Sainte Bona est né en 1156 dans une famille modeste habitant l'antique quartier de San Martino de Pise (Italie).A l'âge de quatorze ans, elle accomplit son premier pèlerinage en Terre Sainte. Elle rentre en Italie en 1174 après avoir vécu une épreuve qui renforce sa foi.

C'est au cours de cette même année que commença la construction de ce qui deviendra plus tard la Tour Penchée.

Une vision mystique la conduira à se joindre à un groupe de pèlerins en partance pour Saint Jacques de Compostelle. A cette époque, les chemins de ces pèlerinages étaient interminables, aventureux et parfois même dangereux. Bona, grâce à ses dons spirituels et pratiques, devint bientôt la référence matérielle et morale pour ses compagnons pèlerins. Cette expérience la convaincra rapidement du besoin d'une personne qui puisse servir de guide et de référence pour les pèlerins sur ces sentiers et décide alors d'accomplir désormais cette tâche. Après ce premier pèlerinage, Bona accompagnera encore huit fois les pèlerins sur les longs et tortueux chemins de Saint Jacques. En réalisant combien la difficulté était grande, ainsi que le temps que ces pèlerinages devaient prendre, car, au Moyen Age, ils étaient entièrement accomplis à pied, nous pouvons dire que Bona a consacré sa vie à cette mission.

Approchant la cinquantaine, fatiguée par ses incessant pèlerinages, Bona rentre à Pise, où, après deux ans de repos et de prière, elle repartit, seule, accomplir un autre pèlerinage vers Santiago. Elle le réalisera en prenant un " en-vol " miraculeux vers Saint Jacques de Compostelle.

Sainte Bona est la patronne des hôtesses de l'air, des agents de bord, des messagers, des guides, des pèlerins et des voyageurs en général.

Ses reliques sont conservés dans l'église de San Martino di Pisa, et son tombeau est dans le cimetièrel de la Cathédrale de Pise.

Référence

Investiture de Sainte Bona de Pise, tableau d'Antonio Cavallucci
Investiture de Sainte Bona de Pise, tableau d'Antonio Cavallucci

Antonio Cavallucci

(21 août 1752 - 18 novembre 1795)

est un peintre italien du XVIIIe siècle, représentant du baroque tardif.

Sa première œuvre connue date du milieu des années 1760. Il s’agit d’une frise peinte dans la Casa Cavallucci à Sermoneta. Son premier portrait est celui de son bienfaiteur, le duc Francesco Caetani. Ce tableau, disparu depuis, est connu grâce à une estampe réalisée en 1772 par Pietro Leone Bombelli (1737-1809).

En 1776, il reçoit sa première commande importante : la décoration de cinq salles d’audience du palais Caetani à Rome. Il peint des scènes mythologiques et allégoriques illustrant la thématique propre à chacune des cinq pièces. Il s'oriente vers un style néo-classique et se rapproche davantage des peintres classiques du XVIsiècle.

Au début des années 1780, il peint plusieurs portraits, comme ceux de Francesco Caetani et Teresa Cortini, duchesse de Sermoneta.

L’origine de la musique est probablement la peinture la plus importante du milieu de sa carrière. Ce tableau est inspiré du livre " Iconologica " de Cesare Ripa. Il reçoit de nombreuses commandes, via son nouveau mécène, le Cardinal Romualdo Braschi-Onesti (1753-1817), neveu du pape Pie VI.

En 1788, il peint le portrait de son nouveau bienfaiteur et du pape. Il est aussi l’auteur d’un des rares portraits de saint Benoît Joseph Labre. Sa réputation grandit de plus en plus. Il est intronisé dans la prestigieuse Accademia di San Luca en 1786, dans l’Academy of Arcadia en 1788, et dans la Congregazione dei Virtuosi al Pantheon la même année. Il est l’un des peintres les plus demandés de Rome. Il travaille, les dernières années de sa vie, pour le cardinal Francesco Saverio Zelada, décorant l'église San Martino ai Monti à Rome, dont le cardinal est titulaire.

Vitraux de la cathédrale

Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 06:56

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

Le canot de l'Empereur

Le canot de l'Empereur
Le canot de l'Empereur
Le canot de l'Empereur
Le canot de l'Empereur
Le canot de l'Empereur
Le canot de l'Empereur

Le canot de l'Empereur

Le canot de l'Empereur

Le canot de l'Empereur

Auguste Mayer,

Auguste Etienne François Mayer  

en 1805 à Brest, et mort en 1890 dans la même ville,

est un peintre de marines, dessinateur et lithographe.

Dans le cursus des officiers de Marine, l'expérience des voyages du XVIIIe siècle avait mis en évidence la nécessité de la pratique du dessin pour le relevé des côtes et la cartographie. Cette nécessité sera moins prégnante au XIXe mais l'enseignement du dessin continuera à occuper une place importante dans la préparation des marins.

Il y aura de manière presque continue deux postes de professeur de dessin à l'Ecole Navale de Brest.

Référence

23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 06:54

 

L'Inde

dont le nom officiel actuel est

la République de l'Inde,

est un grand pays d'Asie du Sud. Sa superficie est d'environ 3,1 millions de kilomètres carrés (soit 5,6 fois la France) et sa population est de 1,1 milliard d'habitants (soit 18 fois la population française).

New Delhi est la capitale de l'Union indienne.

La monnaie est la roupie indienne.

 

Drapeau de l'Inde

 

Le Raj Ghat,

mémorial du

Mahatma Gandhi,

est une simple plateforme de marbre noir qui marque l'endroit de sa crémation le 31 janvier 1948.

Une flamme éternelle brûle à l'une de ses extrémités.

Le Raj Ghat est situé sur les rives de la rivière Yamuna à Delhi en Inde.

Sur le mémorial est inscrit l'épitaphe

Hē Ram,

(littéralement Ô Rāma, mais aussi traduit comme Ô Dieu),

qui sont les dernières paroles murmurées par Gandhi.

Biographie du Mahatma

L'accès au mausolée

Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi

Vers la dalle de marbre noir marquant le lieu de crémation du

Mahatma (Grande âme)

 

Mausolée de Gandhi
Sans chaussures comme dans tous les lieux saints en Inde
Sans chaussures comme dans tous les lieux saints en Inde

Sans chaussures comme dans tous les lieux saints en Inde

Mausolée de Gandhi

sur le lieu de sa crémation

Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi

Visiteurs

Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi

Vues sur l'accès au Mausolée

Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi
Mausolée de Gandhi