Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 12/08/2017

      vous avez été

         1 168 653  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 06:56

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

Le baptistère Saint-Jean de Pise

(Battistero di San Giovanni) s'élève face à la façade ouest de la cathédrale de Pise, sur la piazza del Duomo, proche du Camposanto, le vieux cimetière de Pise, et de la Tour penchée.

Sa base est de style roman d'influences pisane et lombarde puis gothique à partir du second étage. C'est un exemple du passage du style roman au style gothique.

Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto

Le baptistère de Pise,

dédié à Saint Jean Baptiste se trouve du côté de la façade ouest de la cathédrale, sur la Place des Miracles, prés du Cimetière et de la Tour Penchée.

La construction de l'édifice démarra en août 1153 (dans le calendrier pisan, 1153 correspond en fait à 1152) par Diotisalviarchitecte italien actif à Pise au XIIe siècle.. Il remplace un précédant baptistère, plus petit, qui se trouvait au sud de la cathédrale.

Les nouvelles dimensions et placement furent inspirés du baptistère de Florence. Il est en style roman. Sa coupole ressemble à celle de l'église des templiers de Pise. Ce n'est qu'au XIVe siècle que le baptistère fut terminé en achevant la loggia, l'étage supérieur et la coupole. Ces derniers sont en style gothique.

C'est le plus grand baptistère d'Italie. Sa circonférece est de 107, 24 mètres, sa hauteur de 54,86 mètres, la largeur des murs à la base est de diamètre 63 mètres. La coupole est couverte de tuiles rouges du côté donnant vers la mer et de lastre de plomb vers le levant.

Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto

Nicola Pisano,

architecte et sculpteur italien né entre 1225 et 12301, mort entre 1278 et 1284, 

contribua à la décoration extérieure. Il réalisa sur la galerie extérieure déjà implantée par Diotisalvi, une arcature à claire-voie de 60 arcades sur colonnettes, surmontées de gables et de pinacles, eux-mêmes décorés de bustes. Des têtes décorent également la base des arcades.

Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto

Le Camposanto Monumentale

est le vieux cimetière monumental de Pise,

Il est situé au nord de la Piazza dei Miracoli.

Le mur extérieur est composé de 43 arcs aveugles avec deux portes.

Sa première ébauche remonte au XIIe siècle, quand l’archevêque de Pise Ubaldo de Lanfranchi (1108-1178) rapporta dans cinq navires - lors de son retour de la Deuxième Croisade en 1149 - une cargaison de terre sacrée prélevée au mont Golgotha. Une légende racontait que les corps inhumés dans cette terre devenaient des squelettes au bout de vingt quatre heures. Le cimetière est situé sur les ruines du baptistère de l’ancienne église Santa Reparata qui se trouvait, elle-même, à l’emplacement de l’actuelle cathédrale.

Le mur extérieur et la porte d'accès de droite

couronnée par un tabernacle gothique qui contient une Vierge à l'Enfant entourée de quatre saints, œuvre d’un disciple de Giovanni Pisano. Ceci était l'entrée initiale du cloitre.

Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto

 La coupole de la chapelle dite Dal Pozzo,

commandée par l'archevêque de Pise Carlo Antonio Dal Pozzo en 1594.

Le cimetière comporte trois chapelles.

 

Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Le Baptistère Saint-Jean de Pise et le Camposanto
Repost 0
Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 06:58

 

L'Inde

dont le nom officiel actuel est

la République de l'Inde,

est un grand pays d'Asie du Sud.

Sa superficie est d'environ 3,1 millions de kilomètres carrés (soit 5,6 fois la France) et sa population est de 1,1 milliard d'habitants (soit 18 fois la population française).

New Delhi est la capitale de l'Union indienne.

La monnaie est la roupie indienne.

Delhi

(hindi : दिल्ली (Dillī), ourdou : دہلی ou دلّی, pendjabi : ਦਿੱਲੀ)

est une ville d'Inde du Nord, dans l'état du Rajasthan.

Elle abrite en son sein New Delhi, la capitale du pays.

Son histoire >>> Delhi

La Jama Masjid

dite aussi

grande mosquée de Shahjahânabâd ou grande mosquée de Delhi,

est la plus grande de l'Inde.

Elle peut accueillir 25 000 personnes.

Construite entre 1650 et 1656 sous le règne de l'empereur moghol Shâh Jahân, elle est revêtue de grès rouge. Utilisant le plan moghol elle se compose d'une grande cour pavée et surhaussée sur laquelle donnent trois hautes portes, une sur chaque côté. 

Le haram (salle de prière) de la Jama Masjid

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi

Les arcades du haram

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi

Pélerins et fidèles sous les arcades de la porte n°3

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
Nous sommes aussi pris en photo ...

Nous sommes aussi pris en photo ...

Arcades vues de l'extérieur de la mosquée

Arcades vues de l'extérieur de la mosquée

La porte n°1 et le bassin dans la cour

Un chemin de toile est posé sur les pavés chauffés par le soleil et nous évite de nous brûler les pieds;

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi

Regards sur la ville au-delà de la porte n°1

La porte n°2 vue de l'extérieur

La porte n°2 vue de l'extérieur

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi

La porte n°2 vue de la cour intérieure

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi

Notre car et des rickshaws en attente

 

La jama Mashid (2/2), la grande mosquée de Delhi
Repost 0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 06:55

 

L'Inde

dont le nom officiel actuel est

la République de l'Inde,

est un grand pays d'Asie du Sud.

Sa superficie est d'environ 3,1 millions de kilomètres carrés (soit 5,6 fois la France) et sa population est de 1,1 milliard d'habitants (soit 18 fois la population française).

New Delhi est la capitale de l'Union indienne.

La monnaie est la roupie indienne.

Delhi

(hindi : दिल्ली (Dillī), ourdou : دہلی ou دلّی, pendjabi : ਦਿੱਲੀ)

est une ville d'Inde du Nord, dans l'état du Rajasthan.

Elle abrite en son sein New Delhi, la capitale du pays.

Son histoire >>> Delhi

La Jama Masjid

dite aussi

grande mosquée de Shahjahânabâd ou grande mosquée de Delhi,

est la plus grande de l'Inde.

Elle peut accueillir 25 000 personnes.

Construite entre 1650 et 1656 sous le règne de l'empereur moghol Shâh Jahân, elle est revêtue de grès rouge. Utilisant le plan moghol elle se compose d'une grande cour pavée et surhaussée sur laquelle donnent trois hautes portes, une sur chaque côté.

La Jama Masjid

Le grand escalier de l'entrée n°3

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

La porte n°3 vue de la cour intérieure

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

Façade du haram (salle de prière) de la Jama Masjid

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

Le haram s'ouvre par une façade avec un pishtak (portail en forme d'arc) entouré de colonnettes grêles et surmonté de chatris (structures en forme de pavillon ou de kiosque carré coiffés de dômes, typiques de l'architecture indienne. Ce sont des symboles de fierté, d'honneur et de commémoration dans l'architecture Raiput au Rajasthan).

Il est entouré de deux minarets élancés également surmontés de chatris  , et couvert par trois dômes bulbeux à hauts tambours.

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

Le pishtak (portail en forme d'arc)

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

Les minarets et les dômes du haram

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi

Les visiteurs doivent être pieds nus

et

couverts de la tête aux pieds

La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
La jama Mashid (1/2), la grande mosquée de Delhi
Repost 0
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 09:20

 

Le musée national de la Marine de Paris

est à la fois musée d’art et d’histoire, de sciences et de techniques, d’aventures humaines et de traditions populaires, un centre de culture maritime ouvert au plus large public. Il a vocation d’être la vitrine et le conservatoire patrimonial de toutes les marines.

​Le musée national de la Marine est installé à Paris dans l'aile Passy du Palais de Chaillot.

 

Jaila Dinghy, voiles anciennes du Bengladesh

Repost 0
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 06:58

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

  

Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison

L'impératrice Joséphine

par Henri-François Riesener, 1806

Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison

Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie,

dite Joséphine de Beauharnais,

née le aux Trois-Îlets en Martinique et morte le au château de Malmaison à Rueil-Malmaison,

est la première épouse de l’empereur Napoléon Ier de 1796 à 1809. A ce titre, elle est impératrice des Français de 1804 à 1809 et reine d'Italie de 1805 à 1809.

Surnommée la belle Créole, Joséphine est née dans une grande propriété de la Martinique.

Elle arrive en métropole grâce à son mariage avec Alexandre de Beauharnais, qui devient une figure de la Révolution française. Il est exécuté sous la Terreur, et Joséphine est elle-même emprisonnée plusieurs mois. Fréquentant les salons parisiens, elle rencontre le général Bonaparte avec qui elle se remarie. Ce second mariage lui permet de devenir impératrice, mais elle se heurte à l'hostilité de sa belle-famille et à son incapacité à donner un héritier.

Napoléon divorce d'elle, et elle se retire dans son domaine de Malmaison.

Malgré son mariage stérile avec Napoléon, Joséphine a une importante postérité grâce aux enfants qu'elle a eus de son premier époux. Elle est aussi restée dans l'histoire pour son intérêt pour la mode et la botanique.

Son Monogramme

 

Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison

Pauline Bonaparte

née Paolina, princesse française, 

est la deuxième fille de Charles-Marie Bonaparte et de Maria Letizia Ramolino, et sœur de Napoléon Bonaparte. 

Elle est née le  à Ajaccio, dans la maison familiale, et meurt le  à Florence. 

Elle était la sœur préférée de Napoléon.

Sa biographie 

Portrait en 1809 par Robert Lefèvre.

Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison

Hortense Eugénie Cécile de Beauharnais

reine consort de Hollande (1806-1810),

duchesse de Saint-Leu (Saint-Leu-la-Forêt) (1814),

née le à Paris et morte le au château d'Arenenberg dans le canton de Thurgovie en Suisse,

était un membre de la famille impériale française, et la fille de Joséphine de Beauharnais.

Sa biographie

Portrait vers 1810 par Jean-Baptiste Regnault

 

Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (2/2), château de Malmaison
Repost 0
Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 06:58

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

  

Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison

 Victoire-Emmanuel Leclerc 

(Pontoise, 1772 - Ile de la Tortue (Saint-Domingue), 1802)

Epoux de Pauline Bonaparte (soeur de Napoléon née le 20 octobre 1780 à Ajaccio, décédée le 9 juin 1825 à Florence), le général Leclerc est le beau-frère du Premier Consul, mais il est aussi le beau-frère de Davout par le mariage de sa soeur, Aimée Leclerc, avec le futur prince d’Eckmühl.

Il est resté dans l’histoire pour avoir été, en 1802, capitaine général de l’expédition de Saint-Domingue, forte de 35 000 militaires mais défaite en 1803 lors de l’indépendance d'Haïti.

Tableau peint par François-Joseph Kinson,

né le 28 janvier 1770 à Bruges et mort le 18 octobre 1839 à Bruges,

était un peintre flamand.

Après avoir fait une école d'art à Bruges, Kinson établit sa réputation à Gand et Bruxelles.

En 1799 il s'installe à Paris, courtisé par les riches et puissants de l'époque. Il travaille pour les cours de Napoléon Bonaparte et de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie. Il est surtout connu pour ses portraits de femmes élégantes, par exemple celui de Catherine de Wurtemberg, reine de Westphalie, exposé au Musée Marmottan Monet.

L'artiste a travaillé comme peintre de la cour à Paris jusqu'en 1830.

Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison

Bonaparte, premier consul

Le coup d'état du 18 Brumaire Durant l'été 1799, la France connaît une crise politique et économique. Une part croissante de la classe dirigeante souhaite faire tomber le Directoire.

A son retour d'Egypte, Bonaparte prend la tête du coup d'état qui éclate le 18 Brumaire de l'an VIII (9 novembre 1799). Il se fait nommer premier consul et met en place un régime autoritaire.

Tableau attribué à Anne-Louis Girodet vers 1802.

Anne-Louis Girodet, ou Anne-Louis Girodet-Trioson,

né à Montargis le 5 janvier 1767 et mort à Paris le 9 décembre 1824 (à 57 ans),

est un peintre et graveur français.

L'œuvre de Girodet se situe à la charnière des deux grands courants artistiques du début du XIXe siècle : la peinture néoclassique et la peinture romantique.

La recherche de la beauté idéale selon les canons classiques l'inscrit dans la lignée des peintres néoclassiques davidiens dont il est avec Antoine-Jean Gros, François Gérard, et Jean-Auguste-Dominique Ingres l'un des principaux représentants, alors même que, par une forte volonté d'innovation, il imprègne ses peintures d'une grâce et d'une poésie singulière qui préfigure le romantisme.

Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison

Figures allégoriques des villes de Berlin, Varsovie et Koenigsburg

Médaillon de la Manufacture de Sèvres, 1861

D'après un original de 1809

Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison
Tableaux du Salon de l'Empereur (1/2), château de Malmaison
Repost 0
Published by cbx41
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 06:54

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

La tour de Pise

(torre di Pisa en italien)

est le campanile de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Pise, en Toscane (Italie).

Elle est située à proximité du chevet de la cathédrale et fait partie des monuments de la Piazza dei Miracoli (La place des Miracles)

La Tour de Pise
Aperçu de l'inclinaison de la tour par rapport à la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption

Aperçu de l'inclinaison de la tour par rapport à la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption

Construite dans le style roman, la tour est haute de 55,86 mètres côté sud et de 56,71 m côté nord, du fait de son inclinaison, et a un diamètre externe de 15,5 mètres à la base. Sa masse estimée est de 14 500 tonnes.

Cette tour creuse, de diamètre interne de 7,4 mètres (4,2 m au sommet), est composée de deux cylindres de pierre concentriques entre lesquels court un escalier en colimaçon de 293 marches.

Les murs de la partie affaissée de la tour ont été affinés afin d'en freiner la chute.

Entre chacun des 8 étages, des colonnes de marbre de Carrare servent de support, et de nombreuses sculptures sont visibles. La porte est décorée de sculptures d'animaux et autres grotesques de style roman.

La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise

La légende dit que Galilée laissa tomber, simultanément du haut de cette tour, des corps sphériques de poids différents, afin de montrer devant l'université réunie que dans une chute ces corps arrivent simultanément, et non pas avec un retard entre eux proportionnel à leur masse, comme le supposait Aristote.

Cette légende, encore vive chez les historiens des sciences au début du XXe siècle, fut battu en brèche par les historiens Emil Wohlwill, dans une publication posthume de 1926, et surtout Alexandre Koyré à partir des années 19304.

Mais en fait l'expérience a été faite du vivant de Galilée, notamment par Viencezo Renieri, professeur de mathématiques à l'Université de Pise, en 1641, et toutes ces expériences ont conclu que les corps n'arrivent pas simultanément : informé de cela, Galilée s'est contenté de renvoyer son correspondant à son Dialogue dans lequel il est bien précisé que l'arrivée n'est simultanée que dans le vide, notion abstraite, voire considérée comme impossible, à l'époque.

Une superstition pisane dit également que le fait de monter dans la tour porterait malheur aux étudiants : ils risqueraient de rater leurs études.

Le Vase et la Tour

La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
La Tour de Pise
Repost 0
Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 06:55

 

L'Inde

dont le nom officiel actuel est

la République de l'Inde,

est un grand pays d'Asie du Sud. Sa superficie est d'environ 3,1 millions de kilomètres carrés (soit 5,6 fois la France) et sa population est de 1,1 milliard d'habitants (soit 18 fois la population française).

New Delhi est la capitale de l'Union indienne.

La monnaie est la roupie indienne.

Rajasthan (Inde du Nord)

 (rajasthani : राजस्थाण),

ou

Pays des rois,

est le domaine des maharajas, avec leurs forteresses majestueuses et leurs somptueux palais.

Si les villes, très peuplées, vibrent de la foule et du chaos de l'Inde moderne, les trésors du passé ont une place de choix dans l'esprit de leurs habitants. De leur côté, nombre de voyageurs rêvent d'admirer un jour les vestiges romantiques légués par la riche et glorieuse histoire de cette région emblématique, dont les attraits ne s'arrêtent pas là. C'est aussi une terre de dunes et de jungle, de tigres et de caravanes de dromadaires, de bijoux étincelants, de couleurs chatoyantes et de culture pleine de vitalité. Les festivals y sont incessants, l'artisanat et la gastronomie, tout simplement fabuleux.

Le Rajasthan a été formé le 30 mars 1949, quand les anciens Etats princiers du Rajputana se sont fondus pour la création de l'Inde.

Le Rajasthan, est le fruit de multiples traditions historiques dont principalement celle des Râjputs mais aussi des Naths, des Jāts, des Bhīls, des Ahīrs, des Gujars et des Meenas. Les premiers faits historiques au Rajasthan datent d'il y a plus de 5000 ans.

Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)

Delhi

(hindi : दिल्ली (Dillī), ourdou : دہلی ou دلّی, pendjabi : ਦਿੱਲੀ)

est une ville d'Inde du Nord.

Elle abrite en son sein New Delhi, la capitale du pays.

Son histoire >>> Delhi

Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)

Tricycle

Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)

L'un des nombreux petite temples

Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)

Un salon de coiffure

Le salon est à gauche
Le salon est à gauche

Le salon est à gauche

hLes tuks-tuks

(motos à 3 roues)

forment un moyen de transport particulièrement prisé tant par les autochtones que par les touristes.

Au milieu de l'agitation qui règne sur les routes, ils constituent une alternative intéressante à la voiture mais il y a évidemment un revers à la médaille, à savoir la pollution qu'ils émettent.

Dans les rues de Delhi,  premier contact avec le Rajasthan (Inde du nord)
Repost 0
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 08:28

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

  

Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison

Bureau cartonnier et paire de consoles

par Charles-Joseph Lemarchand, vers 1805.

 

Charles Joseph Lemarchand

(1759-1826),

ébéniste parisien, maître en 1789.

Natif de Dieppe, fournisseur de la Couronne puis de l’empereur, Charles-Joseph Lemarchand débute sa carrière l’année de la Révolution rue du Faubourg-Saint-Antoine et la poursuit rue du Pas-de-la-Mule à partir de 1807.
Typiques de la fin de l’époque Louis XVI, les meubles de Lemarchand sont en acajou et leurs formes sont rectilignes, souvent moulurées simplement et soulignées de baguettes de cuivre. 

Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison

Vases Médicis, campements d'arabes et de cosaques

peints par Bernard-Edouard Swebach (1800-1870), manufacture de Sèvres, 1812-1813

Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Mobilier du Salon de l'Empereur, château de Malmaison
Repost 0
Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 06:54

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

La Piazza del Duomo

est une vaste esplanade, recouverte de pelouses et bordée sur un flanc par les murs médiévaux, qui forme le cœur religieux et monumental de la ville.

Le surnom de piazza dei Miracoli (place des miracles) lui vient d'un poème de Gabriele D'Annunzio, prince de Montenevoso, écrivain italien, né à Pescara le  et mort à Gardone Riviera le 1er mars 1938.

La louve romaine

Romulus et son frère jumeau Rémus sont les fils de la vestale Rhéa Silvia et du dieu Mars.

Rhéa Silvia est la fille de Numitor, roi de la légendaire ville latine d'Albe la Longue (fondée par Ascagne, fils d'Enée) et dépossédé du trône par son frère Amulius. Celui-ci, craignant que ses petits-neveux ne réclament leur dû en grandissant, prend prétexte qu'ils sont les fils d'une vestale, qui avait fait vœu de chasteté, et ordonne qu'on les jette dans le Tibre. Mais l'ordre est mal exécuté, les nouveau-nés sont abandonnés dans un panier sur le fleuve, survivent (par la probable protection des dieux), et sont découverts sous un figuier sauvage (le Ficus Ruminalis) situé devant l'entrée de la grotte du Lupercale, au pied du Palatin, par une louve qui les allaite

Référence >>> Romulus_et_Rémus

La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise

La fontaine et ses putti

Un putto (putti au pluriel) est un angelot nu et ailé dans les représentations artistiques. C'est notamment un terme architectural italien désignant sur une façade la statue d'un nourrisson joufflu et moqueur. Il s'agit presque toujours d'un garçon et parfois d'un ange.

Les putti se trouvent essentiellement sur les monuments de la Renaissance italienne (la Renaissance florentine les appelle spiritelli), en particulier sur tous les bâtiments relevant du baroque sicilien, dont ils constituent l'une des caractéristiques principales1.

Le personnage du putto est inspiré de l'art de la Grèce antique et des genii romains, mais fut redécouvert et réutilisé au début du Quattrocento. Ce sont des anges symbolisant l'amour.

La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
La Piazza del Duomo, Pise
Repost 0
Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article