Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 21/08/2017

      vous avez été

         1 169 257  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:57

 

Rueil-Malmaison

 est une commune située dans le département des Hauts-de-Seine, région Île-de-France.

Elle est la ville la plus étendue des Hauts-de-Seine (14 km²).

Son territoire est peuplé depuis très longtemps. Ainsi, on a découvert une implantation de l'époque Mésolithique d'une tribu azilienne. Historiquement, ce fut un territoire de chasse apprécié par les rois mérovingiens, du VIe siècle au VIIIe siècle.

 

De gueules au château de la Malmaison d'or, ouvert et ajouré de sable, soutenu d'une fleur d'hortensia d'azur tigée et feuillée de sinople, au canton d'azur chargé d'une lettre N capitale d'or surmontée d'une étoile rayonnante du même qui est des villes de seconde classe.

Joséphine de Beauharnais, parc du Bois-Préau

 Le parc de Bois-Préau,

dans le centre de Rueil-Malmaison, est un espace de verdure de 17 hectares, où la statue de

Joséphine de Beauharnais

rappelle au promeneur que le parc appartenait au Domaine de Malmaison.

Joséphine de Beauharnais, parc du Bois-Préau
Joséphine de Beauharnais, parc du Bois-Préau

Joséphine de Beauharnais

(1763 - 1814)

Née en 1763 aux Trois-Ilets en Martinique,

Marie-Joseph-Rose de Tascher de la Pagerie

connaît une enfance heureuse dans la plantation familiale avant d'être envoyée à Paris à l'age de 16 ans. Elle y épouse Alexandre de Beauharnais avec lequel elle a deux enfants, Eugène et Hortense, future mère de Napoléon III.

Lasse d'être trompée, Rose se sépare de son mari dès avant la Révolution. Elle le retrouve alors qu'il s'est déjà illustré comme député aux états généraux, président de l'Assemblée nationale constituante puis général de la 1ère armée du Rhin. Ses états de service, notamment la prise de Mayence en 1793, ne l'empêchent pas d'être guillotiné en 1794.

Incarcérée à son tour au couvent des Carmes, Rose noue une liaison avec un autre prisonnier, le général Lazare Hoche. Mais cette liaison ne dure pas. Après avoir vu son mari partir pour la guillotine, la jeune femme comprend que son tour va venir. Elle en tombe malade et ses geôliers sursoient à l'exécution de deux jours. C'est assez pour la sauver. Avec la chute de Robespierre, qui intervient entre-temps, tous les suspects - dont elle - sont libérés. 

C'est cette veuve de 32 ans que Bonaparte rencontre en 1795 dans les cercles qui se sont formés autour du Directeur Barras. Le jeune général corse est ébloui par son charme et son aisance dans la nouvelle société qui se crée alors. Un simple mariage civil les unit le 9 mars 1796 entraînant colère et stupéfaction dans la famille Bonaparte qui n'a pas donné son consentement.

Quelques jours plus tard, le général part pour l'armée d'Italie dont il a reçu le commandement en bonne partie grâce à l'entregent de son épouse. Insatiable, cette dernière le trompe néanmoins pendant ses équipées en Italie puis en Egypte avec un capitaine de hussards.

Joséphine revient à de meilleurs sentiments tandis que l'étoile de son mari se hisse au firmament de la gloire. Pleinement solidaire de Napoléon, elle se met à son service dans toutes les épreuves qui réclament du doigté, de bonnes relations et de la diplomatie, à commencer par le coup d'Etat de Brumaire
Devenue Joséphine grâce à Bonaparte qui féminise son deuxième prénom, elle le suit dans sa carrière politique et est très vite projetée sur le devant de la scène après le coup d'Etat du dix-huit Brumaire.

Incarcérée à son tour au couvent des Carmes, Rose noue une liaison avec un autre prisonnier, le beau général Lazare Hoche. Mais cette félicité ne dure pas. Après avoir vu son mari partir pour la guillotine, la jeune femme comprend que son tour va venir. Elle en tombe malade et ses geôliers sursoient à l'exécution de deux jours. C'est assez pour la sauver. Avec la chute de Robespierre, qui intervient entre-temps, tous les suspects - dont elle - sont libérés.
Joséphine de Beauharnais, parc du Bois-Préau
Joséphine de Beauharnais, parc du Bois-Préau

Malgré les menaces de répudiation dues à sa conduite parfois frivole, Napoléon l'associe à son élévation et la couronne impératrice en 1804.

Elle partage le trône avec lui pendant cinq années, mais ne pouvant lui donner l'héritier tant attendu elle doit se résoudre à accepter en 1809 le divorce par consentement mutuel des deux époux devant la cour réunie aux Tuileries.
Cette séparation coûte réellement à Napoléon aussi bien qu'à Joséphine mais il lui conserve son rang, son titre d'impératrice et laisse à sa disposition le palais de l'Elysée, le château de Navarre, et le domaine de Malmaison avec toutes ses collections.
Elle va alors partager son temps entre des voyages et l'accroissement de ses collections tout en se consacrant à sa passion pour la botanique. Elle se rapproche de ses petits enfants qu'elle accueille l'été à Malmaison, séjours dont le futur Napoléon III se souviendra avec émotion.
A la chute de Napoléon en 1814, elle se rapproche des Alliés, en particulier du tsar Alexandre Ier.

Le 29 mai 1814, elle meurt brusquement d'une angine infectieuse entourée de ses enfants Eugène et Hortense dans sa chambre de Malmaison.

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article

commentaires

Josiane. 16/03/2016 10:01

Elle a eu une vie bien remplie !
Bonne journée