Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Scénographie en mémoire des Cadets de Saumur, 19-20-21 juin 1940
Depuis la bataille de la Somme et de l'Aisne, et pour répondre aux instructions du Haut Commandement, des organisations défensives sont prévues sur toutes les coupures situées plus au sud, destinées à s'opposer au franchissement des détachements ennemis.
Le secteur de Saumur, de Montsoreau à Gennes, est confié à l'Ecole de Cavalerie, soit un front de 40 km sur la Loire en mai 1940.
Dès le 14 Juin, l'Ecole de Cavalerie est en alerte et prépare la défense de son secteur.
Les troupes sont constituées principalement de 550 élèves aspirants de réserve de Cavalerie et des 240 EAR du train
de la 4e 
division d’instruction, encadrés par leurs instructeurs. On compte également 360 soldats de divers centres d’instruction de la région aux ordres du capitaine de Cadignan, 80 hommes commandés par le capitaine Monclos, 200 fantassins et mitrailleurs du 13e régiment de tirailleurs algériens, un bataillon de 350 hommes de l’Ecole d’infanterie de Saint-Maixent, un groupe franc motorisé aux ordres du capitaine Neuchèze, un escadron de reconnaissance (capitaine Gobble) et une poignée de cavaliers du 19e dragons. Soit environ 2 500 hommes armés de 24 blindés, 5 canons de 75 mm, 13 canons antichars et 15 mortiers pour tenir 40 kilomètres de front
L'héroïsme de ces hommes, leur combat pour l'honneur ont été reconnus par le général von der Vormach qui écrivait dans son compte-rendu dès le 3 juillet 1940 :
'Au moyen de mitrailleuses, de canons anti-chars, d'obusiers, les Cadets de l'Ecole de Cavalerie se battirent ardemment pendant plus de deux jours dans une position sans espoir, tandis qu'à leur droite et à leur gauche, retentissait déjà le chaos de la rupture générale. Même le feu de notre artillerie allemande ne pouvait ralentir cette vaillante résistance'.
Le général von der Vornach utilise dans son rapport l’expression Kavallerie Kadetten pour désigner les élèves de l’Ecole, d’où leur appellation Cadets de Saumur.

Parmi les blindés français présents sur les lieux 
>>>
 
Char Renault 'ACG1' au musée des Blindés de Saumur 
>>> Char 'Hotchkiss H 39', musée des Blindés de Saumur




Side-car Gnome et Rhône




Canon de 25 mm, France 1934
Portée maximum 1500 m




Moto de l'EAR de Navacelle,
Cadet de Saumur



Tag(s) : #Musée des Blindés - Saumur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :