Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 20/08/2017

      vous avez été

         1 169 179  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 06:54

 

Le château de Fontainebleau

a été l'une des demeures des souverains français depuis François Ier (qui en fit sa demeure favorite) jusqu'à Napoléon III.

Plusieurs rois ont laissé leur empreinte dans la construction et l'histoire du château, qui est ainsi un témoin des différentes phases de l'Histoire de France depuis le Moyen Âge.

Entouré d'un vaste parc et voisin de la forêt de Fontainebleau, le château se compose d'éléments de styles médiévaux, Renaissance, et classiques.

Les premières traces d'un château à Fontainebleau remontent au XIIe siècle. Les derniers travaux furent effectués au XIXe siècle.

 

Deuxième salle Saint Louis

Deux salles, réunies au XVIIIe siècle, dites

Première et Deuxième salle saint Louis

en souvenir des séjours du roi, occupent le premier étage du cœur historique du château : le donjon médiéval (dont témoigne l’épaisseur des murs). Il s’agit de l’antichambre et de la chambre du souverain, soit celle de Saint Louis, mais également Philippe le Bel, et ce jusqu’à Henri IV.

A partir de 1530, le roi pouvait se rendre directement à la chapelle en empruntant la galerie François Ier (à gauche).

C’est Louis XIII qui déplace la chambre royale plus loin.

La disposition actuelle en une seule grande pièce ouverte, n’évoquant plus du tout la chambre médiévale des rois, date du règne de Louis XV.

Portrait équestre du roi

Henri IV.

Cette œuvre, créée vers les années 1600-1601, est due au portraitiste officiel d’Henri IV, Mathieu Jacquet, sculpteur français (né vers 1545, décédé vers 1611),  attaché à la maison du roi, dès 1590.

Mathieu Jacquet est sculpteur du roi, en 1597.

En 1597, Henri IV commande à Mathieu Jacquet une cheminée monumentale de six mètres de large sur sept de haut, pour le château de Fontainebleau. La cheminée achevée en 1600, suscite une admiration unanime, ce qui lui vaut le nom de "Belle Cheminée". L’ouvrage est composé d’un haut relief représentant Henri IV à cheval, d’un relief représentant la bataille d'Ivry et la Reddition de Mantes, de quatre Génies et de deux Victoires. Cette cheminée est démontée, en 1725, quand Louis XV décide de transformer la galerie en salle de théâtre, et les différents éléments sont conservés dans un magasin, durant un siècle. Sous Louis Philippe le haut-relief Henri IV à cheval est remonté au château de Fontainebleau et les autres fragments se retrouvent aujourd’hui, au Musée du Louvre.

Statue équestre d'Henri IV, deuxième salle Saint Louis au château de Fontainebleau

Henri IV

surnommé Henri le Grand,

Henri de Bourbon le à Pau et assassiné le à Paris,

est roi de Navarre (Henri III de Navarre, 1572-1610) puis roi de France et de Navarre (1589-1610), premier souverain de la branche dite de Bourbon de la dynastie capétienne.

Il était le fils de Jeanne III, de son nom patronymique Jeanne d'Albret, reine de Navarre, et d'Antoine de Bourbon, chef de la maison de Bourbon, descendant du roi Louis IX, prince du sang et seconde personne de France. En vertu de la loi salique cette filiation fera d'Henri le successeur naturel du roi de France à la mort de François, duc d'Alençon et d'Anjou (frère et héritier du roi Henri III), en 1584.

Confronté aux guerres de religion, il y fut d'abord impliqué en tant que prince du sang et chef protestant avant d'accéder au trône de France (baptisé catholique à sa naissance, il changea plusieurs fois de religion avant son accession au trône). Pour être accepté comme roi de France, il se reconvertit à sa religion d'origine, le catholicisme, et signa l'Edit de Nantes, traité de paix tolérant dans certaines limites le culte protestant, qui mit fin à deux décennies de guerres de religion.

Alors qu'il préparait une guerre contre l'Espagne, il fut assassiné le par un fanatique charentais, François Ravaillac, rue de la Ferronnerie à Paris.

Sa devise est Duo praetendit unus,

qui peut vouloir dire

 L'une protège l'autre,

la France et la Navarre.

Statue équestre d'Henri IV, deuxième salle Saint Louis au château de Fontainebleau
Statue équestre d'Henri IV, deuxième salle Saint Louis au château de Fontainebleau
Statue équestre d'Henri IV, deuxième salle Saint Louis au château de Fontainebleau

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41
commenter cet article

commentaires

Josiane 07/08/2017 11:37

Elle est magnifique cette statue, on le croirait prêt à s'évader de son cadre !