Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


L'arc de triomphe du Carrousel
est un monument datant de 1809 construit par Napoléon Bonaparte. Il comporte des entrées sur chacune des quatre faces (tétrapyle). Il est situé dans le 1er arrondissement de Paris. Il se trouve sur la place du Carrousel,  juste à l'ouest du Louvre.

Coucou à didine67 qui est passée là lors de son dernier séjour à Paris, en mai 2008 :
                   http://didine67.centerblog.net/



Célébrant la victoire de l'armée française à Austerlitz, l'arc de triomphe, dessiné par Charles Percier et Pierre-François-Léonard Fontaine, illustre la campagne de 1805 et la capitulation d'Ulm en 1807.



Arc de Triomphe du Carrousel 
Façade Est

 



Le quadrige de Chevaux de Bronze de Constantin Ier
Ce quadrige surmontant l'arc est une copie des Chevaux de Bronze de Constantin Ier, attelage ornant le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise. A l'issue de la première campagne d'Italie, l'armée française menée par le général de l'armée d'Italie, Napoléon Bonaparte, rapporta de Venise en 1798, l'original de la sculpture comme 'trésor de guerre' et la placèrent sur le monument.
Il fut entouré de deux victoires à partir de 1808.
En 1815, suite à la bataille de Waterloo et à la chute de l'empereur, La France rend le quadrige aux Autrichiens qui le restituent aussitôt à Venise qui venait d'être annexée à l'Empire d'Autriche par le Congrès de Vienne. La copie est alors effectuée par le sculpteur François Joseph Bosio en 1828




Le quadrige
depuis le jardin du Carrousel




L'armée française embarquée à Boulogne menaçait l'Angleterre
Une troisième coalition éclate sur le continent
Les Français volent de l'océan au Danube
La Bavière est délivrée, l'armée autrichienne prisonnière à Ulm
Napoléon entre dans Vienne, il triomphe à Austerlitz
En moins de cent jours, la coalition est dissoute
   
           
 



Statues de soldats de la Grande Armée
un cuirassier (par Taunay), un dragon (par Corbet)    

    
       



Statues de soldats de la Grande Armée
 un grenadier à cheval (par Chinard), un chasseur de cavalerie (par Faucou)







Bas-reliefs racontant la campagne de 1805

Tag(s) : #Jardin des Tuileries et Carrousel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :