Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Moscou

sur la Moskva à l'ouest de la Russie,

est la capitale cosmopolite du pays.

Son centre historique est le Kremlin, résidence du Président et complexe abritant les trésors des tsars dans l'Armurerie.

A l'extérieur, la place Rouge est le centre symbolique de la Russie. Le mausolée de Lénine, le Musée historique d'Etat et sa vaste collection, et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, célèbre pour ses clochers à bulbe colorés, y sont implantés.

Blason de Moscou, Saint Georges terrassant le dragon

Histoire de Moscou

La galerie d'Etat Tretiakov

est un musée de Moscou

fondé en 1856 par Pavel Tretiakov, industriel et grand amateur d'art.

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine, Apothéose de la guerreVassili Vassilievitch Verechtchaguine, Apothéose de la guerre

Apothéose de la guerre

Sur l'encadrement du tableau est inscrite cette phrase :

 Dédié à tous les grands conquérants anciens, actuels et à venir.

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine, Apothéose de la guerre
Vassili Vassilievitch Verechtchaguine, Apothéose de la guerre

Le tableau est réalisé en 1871.

Initialement il s'appelle : 

Le triomphe de Tamerlan

Le concept était lié au nom de Tamerlan du fait que les troupes de celui-ci abandonnaient de telles pyramides de cranes sur leur passage, mais la tableau n'est pas porteur toutefois d'un message historique concret aussi précis.

Selon la légende, les femmes de Bagdad et de Damas se sont un jour adressées à Tamerlan pour se plaindre des débauches et des turpitudes de leurs maris. Tamerlan ordonna à chaque soldat de son armée de 200 000 soldats de ramener ces maris débauchés la tête coupée. Après leur exécution, sept pyramides de têtes coupées sont formées.

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine, Apothéose de la guerre

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine

(en russe : Василий Василиевич Верещагин

né le 26 octobre 1842 à Tcherepovets et mort le 13 avril 1904 près de Port-Arthur en Chine,

est un peintre russe, célèbre pour ses peintures de batailles.

Après des études dans un collège naval, Verechtchaguine se tourna vers la peinture, qu'il étudia à Saint-Pétersbourg puis à Paris, où il étudia avec Jean-Léon Gérôme.

Il visita de nombreux pays européens, la Syrie, la Palestine, l'Inde (de 1874 à 1876), les Philippines, les États-Unis (1902) et le Japon.

Il accompagna l'armée russe dans ses campagnes en Asie centrale (1867-1869) et dans les Balkans (1877-1878), en tant que peintre officiel de l'armée.

Il trouva la mort lors du naufrage du cuirassé Petropavlovsk, touché par une mine, au large de Port-Arthur, pendant la guerre russo-japonaise.

Vassili Verechtchaguine

Tag(s) : #Moscou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :