Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 L'abbaye Notre-Dame d'Orval

(ou abbaye d'Orval)

est un monastère trappiste situé en Belgique à Villers-devant-Orval dans la province de Luxembourg, aux confins de la forêt ardenaise à quelques pas des frontières française et luxembourgeoise, non loin de Sedan et Montmédy..

Fondée par des bénédictins au XIe siècle, elle passe à l'ordre de Citeaux en 1132 avec l'arrivée de moines de l'abbaye de Trois-Fontaines. Les moines sont chassés et les biens de l'abbaye sont confisqués comme 'biens nationaux' lors des troubles qui suivent la Révolution française. Les bâtiments sont détruits et abandonnés

En 1926, des moines cisterciens-trappistes s’y installèrent et une nouvelle église fut édifiée sur les anciennes caves du XVIIIe siècle, l'abbaye est reconstruite.

Maison de chercheurs de Dieu, le monastère constitue une école de charité, de fraternité et de simplicité.

 

L'ordre cistercien

(en latin Ordo cisterciensis)

est un ordre monastique de droit pontifical.

C'est une branche réformée des bénédictins dont l'origine remonte à la fondation de l'abbaye de Cîteaux par Robert de Molesme en 1098.

L'ordre cistercien joue un rôle de premier plan dans l'histoire religieuse du XIIe siècle. Par son organisation et par son autorité spirituelle, il s'impose dans tout l'Occident, jusque sur ses franges. Son influence se révèle particulièrement forte à l'est de l'Elbe où l'ordre fait progresser à la fois le christianisme, la civilisation [occidentale] et la mise en valeur des terres.

Restauration de la règle bénédictine inspirée par la réforme grégorienne, l'ordre cistercien promeut ascétisme, rigueur liturgique et érige, dans une certaine mesure, le travail comme une valeur cardinale, ainsi que le prouve son patrimoine technique, artistique et architectural. Outre le rôle social qu'il occupe jusqu'à la Révolution, l'ordre exerce une influence de premier plan dans les domaines intellectuel ou économique ainsi que dans le domaine des arts et de la spiritualité.

Statues des fondateurs de Citeaux, abbaye d'Orval
Statues des fondateurs de Citeaux, abbaye d'Orval

Saint Robert de Molesmes et saint Allbéric

Saint Etienne Harding et saint Bernard

Les saints Fondateurs de Cîteaux : Robert, Albéric et Étienne .

Vers l'an 1095, au monastère Clunisien de Molesme, quelques moines désiraient vivre plus exactement la Règle de saint Benoît, particulièrement "en vivant du travail de leurs mains" (Règle 48).

Parmi les plus zélés se distinguaient le prieur Albéric et l'anglais Étienne.

À la suite de dissensions dans la communauté ils décidèrent de quitter Molesme pour fonder le Nouveau Monastère, avec Robert à leur tête, le 21 mars 1098. Quelques temps après, Robert qui était surtout attiré par la vie érémitique, profita d'une proposition du pape, pour regagner son monastère d'origine, où il mourut à 83 ans, le 17 avril 1111. Albéric lui succéda à la tête de la communauté qu'il déplaça à Cîteaux ; c'est lui qui rédigea les premiers Statuts et adopta l'institution des convers. Il mourut en ce jour de l'année 1109. Cîteaux choisit alors Étienne comme abbé. Il eut la joie de recevoir, en avril 1112, Bernard et ses compagnons et présida alors à l'extension de Cîteaux, réglant les rapports entre les monastères en adoptant la Charte de Charité qui avait été élaborée progressivement à partir de 1097 entre les monastères de Molesme, Sainte-Marie d'Aulps et Balerne et à laquelle il avait participé comme secrétaire de Robert. Étienne mourut le 28 mars 1134. 

Référence

De France ancien, à un écu en abîme, bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules, qui est Bourgogne ancien.

Tag(s) : #Orval

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :