Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 23/09/2017

      vous avez été

         1 171 465  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 13:20

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. 
 
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or
Le tenant et le support sont deux licornes, le soutien est de feuilles d'acanthe, tandis que le cimier est un château donjonné de cinq pièces. 
 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Les marais picards, Alfred Manessier

 

Les marais picards, Alfred Manessier
Les marais picards, Alfred Manessier

Alfred Manessier,

né le 5 décembre 1911 à Saint-Ouen dans la Somme, mort le 1er août 1993

est un peintre non figuratif français, considéré comme un des maîtres de la Nouvelle Ecole de Paris.

Profondément imprégné dès son enfance par les paysages et la lumière de la Baie de Somme, il a consacré de nombreuses toiles aux méandres et reflets du fleuve, au littoral picard, aux ports du Nord.

>>> Alfred Manessier

Repost 0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 14:12

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. 
 
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or
Le tenant et le support sont deux licornes, le soutien est de feuilles d'acanthe, tandis que le cimier est un château donjonné de cinq pièces. 
 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Jean-Jacques Bachelier, Les amusements de l'enfance
Jean-Jacques Bachelier, Les amusements de l'enfance
Jean-Jacques Bachelier, Les amusements de l'enfance
Jean-Jacques Bachelier, Les amusements de l'enfance
Jean-Jacques Bachelier, Les amusements de l'enfance

Jean-Jacques Bachelier,

artiste peintre français, écrivain et administrateur,

né à Paris en 1724 et décédé en cette même ville en 1806,

Elève de Jean-Baptiste Marie Pierre, (1714-1789), ce fut un artiste peintre d'animaux, de natures mortes. Il sera notamment renommé pour sa peinture de fleurs, genre peu pratiqué à l'Académie royale de peinture et de sculpture au milieu du XVIIIe siècle, ce qui lui vaudra une pension royale en 1749.

Il fut agréé à l'Académie en 1750. Il fut admis en 1752 à l'Académie royale de peinture et de sculpture, en qualité de peintres de fleurs et obtient en 1763 le titre envié de peintre d'Histoire.

Bachelier, doté d'une grande curiosité pour les problèmes techniques, a redécouvert le secret de la peinture à la cire en 1755. En 1790, il inventa un nouveau blanc de plomb, et en 1793, un instrument pour la gravure au miroir. Bachelier utilisa sa technique de la peinture à la cire pour ses œuvres : La fable du cheval et du loup, disparu à Bailleul pendant la dernière guerre mondiale, ou pour La Résurrection de Jésus Christ, destinée à l'église de Saint-Sulpice de Paris et qui a disparu depuis la Révolution. La mode de la peinture à la cire s'éteint à la fin des années 1750.

En 1755, il fut nommé décorateur des Bâtiments du Roi. Cette même année, marquée par la mort de Jean-Baptiste Oudry, Bachelier fut salué comme son successeur et, à ce titre, reçut de nombreuses commandes royales. Ses natures mortes attestent des influences diverses, et plus particulièrement,celle de Oudry.

Aujourd'hui sont retrouvées et reconnues comme étant ses œuvres 178 peintures et dessins, de nombreux vases de Vincennes et de Sèvres.

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 13:52

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. 
 
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or
Le tenant et le support sont deux licornes, le soutien est de feuilles d'acanthe, tandis que le cimier est un château donjonné de cinq pièces. 
 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
David II Teniers, Saint Jérôme dans le désert
David II Teniers, Saint Jérôme dans le désert
David II Teniers, Saint Jérôme dans le désert

David Teniers II, dit le jeune,

né à Anvers le 15 décembre 1610 et mort à Bruxelles le 25 avril 1690,

est un peintre flamand, fils de David Teniers le vieux et de Dymphna de Wilde.

Beau-fils de Jan Brueghel l'Ancien, dit de velours, dont il épouse la fille Anne en premières noces, il est le père du peintre David Teniers III. Il se remaria en 1656 avec Isabelle de Fren, dont il eut quatre enfants. Il est le neveu de Juliaen Teniers.

 Très distingué de sa personne, David devint le peintre et le protégé de l'archiduc Léopold-Guillaume, gouverneur des Pays-Bays, qui lui fit avoir de Philippe IV la commande de nombreuses peintures, aujourd'hui au musée du Prado, et qui le nomma, en 1651, conservateur de sa galerie d'oeuvres italiennes.

Dès son arrivée à Bruxelles (1651), il peignit des cartons pour les tapissiers de cette ville. En 1656, il fut nommé peintre ordinaire de don Jean d'Autriche, successeur de Léopold-Guillaume. Il fit, plus tard, le commerce des tableaux. Sa résidence ordinaire était le modeste château de Perck (Dry Toren, les Trois Tours), où il vivait au milieu de ses modèles favoris. Il ne fut inscrit à la guilde de Bruxelles qu'en 1675. 

 

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 13:40

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. 
 
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or
Le tenant et le support sont deux licornes, le soutien est de feuilles d'acanthe, tandis que le cimier est un château donjonné de cinq pièces. 
 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Adolphe Monticelli, Esquisse : personnages dans un sous-bois
Adolphe Monticelli, Esquisse : personnages dans un sous-bois

Adolphe Monticelli,

né le 14 octobre 1824 à Marseille, et mort dans sa ville natale le 29 juin 1886,

est un peintre français.

Adolphe Monticelli fut influencé à la fois par Eugène Delacroix, les œuvres du Louvre et l'atmosphère provençale, plus que par les voyages en Orient qu'il ne fit pas. Les peintres marseillais tels que Fabius Brest ou Alfred Chataud lui communiquent dans leurs œuvres leurs impressions de voyage, et lui inspirent peut-être ses scènes de harem et ses entrées de mosquées.

Sa touche audacieuse, empâtée est proche de celle de Narcisse Diaz de la Pena ou de Félix Ziem dont il a suivi les cours.

Léon Chave est considéré comme son principal mécène à Marseille.

En 1865 il reçoit de Napoléon III la commande d'une décoration pour le palais des Tuileries.

En 1885 , à la suite d'une attaque il est frappé de paralysie ne laissant libre que ses yeux et son cerveau. Il meurt le 29 juin 1886, entouré de ses amis.

Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 13:20

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. 
 
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or
Le tenant et le support sont deux licornes, le soutien est de feuilles d'acanthe, tandis que le cimier est un château donjonné de cinq pièces. 
 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Jean Ferdinand Chaigneau, L'étoile du soir
Jean Ferdinand Chaigneau, L'étoile du soir

Jean-Ferdinand Chaigneau,

Né le 6 mars 1830 à Bordeaux, il étudia dans les ateliers de François-Edouard Picot, Jacques Raymond Brascassat et Jules Coignet.

Il intègra l'Ecole des beaux-arts de Paris en 1849.

Il exposa pour la première fois lors du Salon de 1848 où il présenta un paysage intitulé Souvenir des environs de Bordeaux. Vainement candidat au Grand prix de Rome de paysage historique en 1849 (son tableau fut classé 6e), il obtint cependant le 3e prix de paysage historique de l'Académie des beaux-arts au concours de 1854, ce qui lui permit de devenir Pensionnaire de la ville de Paris.

Chaigneau se détourna ensuite de la peinture d'Histoire pour se consacrer aux sujets paysagistes et animaliers et à la composition de scènes de la vie des champs. Il contribua à l'Exposition universelle de 1855 en y exposant une toile représentant un Marais dans les Landes. Il continua à participer régulièrement aux Salons, d'abord avec des paysages de la Gironde et des Landes, sa région d'origine, puis en puisant son inspiration, à partir de 1858, dans le spectacle verdoyant de la forêt de Fontainebleau. Il devint ainsi, avec Théodore Rousseau et Jean-François Millet, un des piliers de l'Ecole de Barbizon, lieu ou il s'installe en 1858.

Il fut réputé de son vivant pour son art de la peinture animalière, caractérisé par son talent à jalonner de troupeaux de moutons les sites qu'il peignait.

Il fut également un graveur d'estampes apprécié, auteur d'un album de douze eaux-fortes originales intitulé Voyage autour de Barbizon. Par ailleurs, il publia en 1880 un Projet de réorganisation des expositions annuelles des beaux-arts.

Ferdinand Chaigneau mourut à Barbizon le 23 octobre 1906.

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 13:00

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Augustin Pajou, Silène (musée de Picardie)
Augustin Pajou, Silène (musée de Picardie)

Dans la mythologie grecque,

Silène (ou Papposilène)

est un satyre, père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l'accompagne sans cesse.

Il est en outre le dieu personnifiant l'Ivresse, assez proche en ce sens de deux autres divinités mineures faisant l'une et l'autre partie du cortège de Dionysos, Comos (la bonne Chère) et Coros (la Satiété), qu'Hérodote fait naître d'Hybris (la Démesure).

Augustin Pajou,

né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809,

est un sculpteur néoclassique français.

Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Elève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il fut lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748.

Le roi lui offrit son aide financière lorsqu'il étudia à l'Académie de France à Rome.

Il eut deux enfants : Flore Catherine Pajou, qui épousa le sculpteur Clodion, et Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828) qui fut peintre d'histoire et de portraits.

Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il fut promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794. Il succèda à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809.

Pajou fut franc-maçon, il faisait partie de la loge des Neuf Sœurs.

Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 07:06

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Augustin Pajou, faune (musée de Picardie)
Augustin Pajou, faune (musée de Picardie)
Augustin Pajou, faune (musée de Picardie)

 

Augustin Pajou,

né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809,

est un sculpteur néoclassique français.

Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Elève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il fut lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748.

Le roi lui offrit son aide financière lorsqu'il étudia à l'Académie de France à Rome.

Il eut deux enfants : Flore Catherine Pajou, qui épousa le sculpteur Clodion, et Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828) qui fut peintre d'histoire et de portraits.

Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il fut promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794. Il succèda à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809.

Pajou fut franc-maçon, il faisait partie de la loge des Neuf Sœurs.

Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 07:05

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Jan Baptist Weenix, Portrait d'une petite fille
Jan Baptist Weenix, Portrait d'une petite fille
Jan Baptist Weenix, Portrait d'une petite fille

Jan Baptist Weenix,

ou Jan Weenix I,

dit aussi en italien Giovanni Baptista Weenix

(Amsterdam, 1621 - Haarzuilens dans la province d'Utrecht entre 1659 et 1661)

est un peintre néerlandais (Provinces-unies) du siècle d'or.

Il réalisa aussi bien des paysages imaginaires, que des marines, des vues de pièces d’eau, des portraits, des représentations d’animaux et des natures mortes.

Weenix, en dépit de sa carrière assez courte, fut un peintre productif s'attaquant à des sujets variés. Il réalisa des paysages à l’italienne dans lesquels les personnages jouent un rôle prépondérant, dans des décors souvent en ruines. On le compte parmi la seconde génération des peintres néerlandais italianisants, bien qu’il peignît aussi des vues portuaires imaginaires et des natures mortes de chasse.

Il devait aussi s'essayer à des compositions religieuses, l'une des rares œuvres de ce type étant son Jacob et Esau, actuellement à Dresde.

Dans ses œuvres, plus que chez d’autres peintres néerlandais de paysages italiens, l’accent est mis sur les éléments d’architecture et les personnages. Son style est puissant et vise à produire des effets dramatiques. Ne reculant devant rien, il lui arriva de peindre en se servant directement de ses doigts.

Repost 0
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 06:55

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
 
Scènes de la vie de saint Rémi (ivoire), musée de Picardie

Saint Remi

(vers 437-13 janvier 535),

à Cerny-en-Laonnois, près de Laon, fut évêque de Reims pendant soixante-quatorze ans, si on croit l'inscription à partir de 459-462 jusqu'à sa mort que fit porter sur son tombeau l'archevêque Hincmar de Reims en 852.

Celui qui sera honoré du titre d'apôtre des Francs par ce même Hincmar, baptisa le roi Clovis Ier, le 25 décembre d'une année comprise entre 496 et 506, avec 3 000 guerriers francs de son entourage.

Le baptême de Clovis est un des événements-clefs de l'histoire catholique et à partir d'Henri Ier en 1027, tous les rois de France seront sacrés à Reims (sauf Louis VI, Henri IV et Louis XVIII).

Scènes de la vie de saint Rémi (ivoire), musée de Picardie
Scènes de la vie de saint Rémi (ivoire), musée de Picardie
Scènes de la vie de saint Rémi (ivoire), musée de Picardie
Repost 0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 13:20

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Auguste Rodin, buste de Pierre Puvis de Chavannes
Auguste Rodin, buste de Pierre Puvis de Chavannes

Auguste Rodin

(René François Auguste Rodin),

né à Paris le 12 novembre 1840 et mort à Meudon le 17 novembre 1917,

est l'un des plus importants sculpteurs français de la seconde moitié du XIXe siècle, considéré comme un des pères de la sculpture moderne.

>>> www.cbx41.com/Musée Rodin

 

Pierre Cécile Puvis de Chavannes,

 né à Lyon le 14 décembre 1824 et mort à Paris le 24 octobre 1898, est un peintre français, considéré comme une figure majeure du mouvement symboliste, ami de Rodin
Puvis de Chavannes réalisa de grands décors muraux : au
Palais Longchamp à Marseille (1867-1869), à l'Hôtel de Ville de Poitiers (1870- 1875) ainsi qu'à Saint Benoit décorant le logis de la Chaumuse, à l'Hôtel de Ville de Paris (1887-1894), à la Bibliothèque publique de Boston (1881-1896). À ceux-ci s'ajoutent trois ensembles exceptionnels, celui du Panthéon à Paris, où il traite de la vie de Sainte Geneviève (1874-1878) et (1893-1898) ; le décor de l'escalier du Musée de Lyon (1884-1886) avec le Bois sacré cher aux Arts et aux Muses complété par Vision antique et Inspiration chrétienne et deux figures représentant le Rhône et la Saône, et enfin le grand décor de L'amphithéâtre de la Sorbonne à Paris (1886-1889), qui développe le thème du Bois sacré

Autre buste >>> www.cbx41.Pierre Puvis de Chavannes 
 

Repost 0