Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 20/09/2017

      vous avez été

         1 171 238  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 10:37


Balade d'avril 2008


Kiosque et paon


Paon



Tulipes doubles


Le petit pont de pierre


Grotte et kiosque


Point d'eau


Le petit banc de pierre


Les tulipes noires ou presque ...


Buisson rouge


Vase au faune


Arbustes en fleur












Nénuphards




Perchoir élevé


Porte principale du parc de Bagatelle


Girouette sur l'un des deux 'pavillons des gardes' vue depuis l'extérieur du parc


Vue du château de Bagatelle (la folie d'Artois) depuis l'extérieur du parc


Arbre évoquant 'les Faux de Verzy' près du parc.
Fau de Verzy est un hêtre dit tortillard qui pousse en forêt de Verzy. Il ne dépasse pas 4 à 5 mètres de haut. En été, il étale ses feuilles en un parasol très dense, pouvant aller jusqu'à former une sorte d'igloo de feuilles. En hiver, son architecture tourmentée se dévoile : troncs et branches tordus, coudés, torsadés, branches terminales retombant jusqu'au sol.


Cavalières et cheval près du parc
 

Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 07:37






Buste de Napoléon 1er
Figure de proue du vaisseau 'Le Léna' vers 1846.
Ronde-bosse, bois résineux polychrome
. (Ronde-bosse : sculpture à plein relief. )



Amphitrite
Figure de proue de la frégate 'Amphitrite', 1810.
Ronde-bosse (Sculpture à plein relief), bois polychrome



Tête de bélier
Décor de proue de galère ordinaire non identifiée, fin du XVIIe siècle.
Bas-relief, peuplier doré



Sur le murde droite, Sirène.
Terme de poupe de la frégate 'La Naïade', élément d'une paire.
Ronde-bosse, pin cembro décapé.



Hercule
 terrassant le lion de Némée et Hercule terrassant le sanglier d'Eryman.
Figures de poupe du vaisseau 'Le Montebello', vers 1817.
Rondes-bosses (sculptures à plein relief), tilleul décapé (avec traces de dorure)



Buste de jeune fille
Figure de proue d'un bâtiment non identifié, XIXe siècle.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), peuplier décapé



Tête de Charlemagne
Figure de proue du vaisseau 'Le Charlemagne', 1851.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), tilleul décapé



Tête de naïade
Figure de proue d'un bâtiment non identifié, début du XIXe siècle.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), hêtre décapé



Buste d'Henri IV
Figure de proue du vaisseau 'Le Henri IV', 1848.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), pin combro décapé



Buste d'Abraham Duquesne
Figure de proue du vaisseau 'Le Duquesne', vers 1822.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), pin sylvestre décapé



Figure féminine à l'antique
Figure de proue de la frégate 'La Poursuivante', 1796.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), orme décapé



Buste d'un officier de marine
Figure de proue de la corvette 'La Bayonnaise', 1846.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), pin combro décapé



A gauche, Minerve,
projet de figure de proue, milieu du XVIIIe siècle, cire rouge et bois peint.
A droite, Soldat romain,
 projet de figure de proue pour le vaisseau 'L'Intrépide', 1747, cire rouge et bois peint



A gauche, Lion bondissant
tenant dans ses pattes la tête de Mercure, projet de figure de proue pour le vaisseau 'L'Actif', 1752, cire rouge et bois peint
A droite, Lion terrassant
une lionne, projet de figure de proue première moitié du XIXe siècle, cire verte et bois peint





L'Amérique, l'Afrique 
 par Victor Aimone (1860-1922)
Pieds de vitrine pour le musée naval du Louvre, Paris, éléments de quatre, 1896.
Ronde-bosse (sculptures à plein relief), tilleul (avec traces de dorure)


Bustes


Buste du comte Charles-Hector d'Estaing (1729-1794)
Jean-Pierre-Victor Huguenin, marbre, 1836



Buste de Pierre-André de Suffren de St-Tropez (1729-1788)
Isidore-Hippolyte Brion, marbre, 1830



Buste de Charles Ducouédic de Kergoualer (1741-1780)
Louis-Victor Bougron, marbre, 1830



Buste de Jules Sébastien César Dumont d'Urville (1790-1842)
Alexandre-Joseph Oliva, marbre, 1879



Buste de Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Astyanax Scevola Bosio, marbre, 1831

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 19:23


Le Canot impérial de Napoléon 1er 
est la seule embarcation de ce type que la France a su conserver dans son intégrité.
 Sa construction a été décidée dans le plus grand secret au printemps 1810, lorsque l'Empereur proposa de se rendre à Anvers pour visiter l’arsenal, dont il avait ordonné la création quelques années plus tôt.
 L’ingénieur Guillemard fournit les plans du canot, tandis que le maître Théau, originaire de Granville, en supervise la construction.
Les sculptures décoratives sont confiées à un artiste anversois, Van Petersen.
















Les pelles des avirons sont décorées de poissons



Proue de La Réale de France, 1694



La Réale de France, 1694
L'Automne, décor de poupe (panneau latéral droit) de la galère 'Réale', 1688 et 1694.
Bas-relief, noyer doré




La Réale de France, 1694
Le Printemps, Décor de poupe (panneau latéral gauche) de la galère 'Réale', 1688 et 1694.
Bas-relief, noyer doré





La Réale
Maquette au 1/16,5e, coque du XVIIIe siècle, avec ornements reconstituée entre 1830 et 1837.
Bois polychrome (bordage), noyer (pont), bois doré (sculptures), poirier (poulies), bronze (canons), coton (gréement et voilure), soie (pavillons)




Persée terrassant Méduse
Décor de poupe (couronnement) de galère extraordinaire non identifiée, fin du XVIIe siècle.
Haut-relief, noyer doré




Cette galère semble flotter dans les airs.
Illusion d'optique ?




Fanal de galère
du XVIIe siècle en cuivre repoussé

 

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 15:12






 Marquis Eugène Kucharski
Ingénieur, fondateur de l'école professionnelle supérieure de Paris

 

 



L.T.J.Visconti
architecte français néoclassique du début du 19e




Jean Albert Vincent Auguste PERDONNET
(1808-1867) , ingénieur, directeur de l'Ecole Centrale. Après avoir «débuté» au Service du matériel fixe et roulant de la Compagnie de Paris à Saint- Germain, il devient Administrateur et organisateur de la Compagnie des chemins de fer de l’Est.



 

 





Alfred
Louis Charles de Musset
 né le 11 décembre 1810 à Paris et mort le 2 mai 1857 à Paris, est un poète, auteur dramatique et romancier français.





 









Arsène Housset dit Houssaye
 est un homme de lettres français né à Bruyères (Aisne) le 28 mars 1815 et mort à Paris le 26 février 1896.








 





Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 13:10


Balade
dans le IIe arrondissement de Paris




Tag en céramique 
En levant les yeux, on en découvre sur bien des murs ...


 
Mur des vents de Pierre Comte
 inauguré en 1974 au coin de la rue Saint Sauveur et de la rue Dussoubs, IIe arrondissement, création de son époque ' art cinétique '.
Pierre Comte, né le 13 mai 1927, est un artiste plasticien, d'abord graphiste puis cinéaste









Mur décoré de la place Goldoni, Paris IIe
Catlo Goldoni, fonctionnaire de la justice criminelle deviendra tour à tour directeur de théâtre, consul de Venise à Gênes et avocat à Pise. Il écrira des tragédies, mélodrames et intermèdes bouffes jusqu'en 1745, année à partir de laquelle il se consacrera à la comédie.

Il ne parviendra pas à s'imposer en Italie, se heurtant à la "contre-réforme" théâtrale de Carlo Gozzi. Il devra s'exiler en France et deviendra professeur d'italien à la Cour de Louis XV. Il rédigera ses Mémoires en français. La Révolution lui supprimera sa pension et il mourra dans la misère





Construit aux alentours de 1825, le passage du Grand Cerf occupe l'emplacement de l'ancienne hôtellerie du même nom, établie en ce lieu avant la révolution.  Sa structure en partie métallique permit de construire deux niveaux de façade entièrement vitrée.
En 1862, il fut légué à l’Assistance Publique. Une désaffection progressive a nui à son entretien.
Le passage a été réhabilité en 1990. Il est aujourd’hui l’un des passages les plus attrayants de Paris









La tour Jean sans Peur
construite entre 1409 et 1411, faisait partie de l’Hôtel de Bourgogne.

Au fil des siècles, l’hôtel a eu différents occupants dont les "comédiens de l’hôtel de Bourgogne" au XVIè siècle. Devenu halle aux cuirs, l’essentiel de l’hôtel est abattu en 1866 quand la rue Etienne Marcel est percée. Il ne reste que la tour , achetée par la ville de Paris en 1874 et classée monument historique en 1884. Elle n’a été restaurée qu’en 1991-92 et ouverte au public en octobre 1999

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 12:59


 Place des Victoires
1er et 2ème arrondissements de Paris

Cette place circulaire, située au cœur de Paris, a été créée à l'initiative du maréchal de La Feuillade vicomte d'Aubusson et de la Ville de Paris et consacrée aux victoires de Louis XIV.
Ses caractéristiques sont consignées dans un arrêt du Conseil du Roi de 1685. Elle a été inaugurée en 1686 le 26 mars.
Son urbanisme a été confié à Jules Hardouin-Mansart et les riverains étaient dans l'obligation d'y construire des immeubles symétriques







Statue équestre de Louis XIV
François Joseph Bosio

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 10:22


 Balades dans Paris



Avenue des Gobelins
il fait beau, Lara Croft et l'Homme-araignée prennent le soleil !



Tag de luxe









Orchestre et clowns
pour fêter la renovation d'une place dans le XIIIe à Paris, juin 2008

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 09:36


Un traître est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrire à un autre.
Par contre, un converti est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrire au vôtre.

Georges Clemenceau

Si vous n'avez pas d'opinions politiques, prenez donc les miennes.
Edgar Faure

Avec les hommes politiques, il n'est que de savoir attendre. Ils finissent toujours par reconnaître loyalement leurs erreurs, à la seule condition qu'il soit trop tard pour les réparer.
André Frossard

Oui, le peuple français est le peuple le plus intelligent de la terre. Voilà pourquoi, sans doute, il ne réfléchit pas
Edgar Faure

Parler vrai n'est pas suffisant, encore faut-il avoir quelque chose à dire.
Michel Rocard

Hé oui ! il faut presque un siècle pour faire un arbre centenaire
Alain Juppé

Le sexe, c'est ce qu'il y a de profond chez l'homme et la femme.
Laurent Fabius

Un expert est un homme capable de dire très précisément après-coup pourquoi ses prévisions étaient erronées.
Sir Winston L. S. Churchill


Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 09:32


- Rien ne sert de courrir.............ca fatigue!!!!

- La caravane passe... voilà... elle est passée.

- C'est devant le mur qu'on voit le mieux le mur.

- Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais ils ne faut pas oublier qu'il le sont.

- Si tu crains la gueule de bois, restes bourré.

- Tu dis que tu aimes les fleurs mais tu leur coupes la queue, alors quand tu me dis que tu m'aimes tu me fais peur. (Jacques Prévert)

- Si un jour tu te sens inutile ou demoralisé, n'oublie jamais que tu as été un jour le plus rapide et le plus fort des spermatozoïdes de ta bande.

- Quand tu cognes ta tête contre une cruche et que ça résonne, ce n'est pas forcément le cruche qui est vide.

  - Dans notre édition d’hier, une légère erreur technique nous a fait imprimer les noms de champignons vénéneux sous les photos des champignons comestibles, et vice versa.
Nos lecteurs survivants auront rectifié d’eux-mêmes.

- L'amour rend aveugle, le mariage rend la vue.

- Il y a deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine...mais pour l'univers j'ai encore un doute.

- Certaines gens, plantés devant leur miroir, croient qu'ils réfléchissent, alors que c'est le contraire.

- Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

Repost 0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 20:57


Place des Petits Pères
 Paris IIe








Une adorable petit place
cachée derrière la fameuse Place des Victoires. Elle vaut le détour avec la Basilique Notre-Dame des Victoires ainsi que le magasin kitsch de images ou statues chrétiennes











Cette basilique fondée par le roi Louis XIII en 1629 a été conçue par l'architecte Pierre Le Muet, qui avait donné les dessins de l’église Notre-Dame des Victoires pour les Augustins déchaussés, dits les Petits-Pères. Mais les travaux à peine commencés furent suspendus faute de fonds. A partir de 1656, la construction est reprise sous la direction de Libéral Bruant, puis de Gabriel Le Duc. Touche finale, le portail est dû à Sylvain Cartaud qui achève la construction du sanctuaire en 1740.
A la Révolution, l'église, privée de ses religieux, devient Bourse des valeurs. Elle est rendue au culte en 1802.
36000 ex-voto ornent les murs de cette basilique



La présence de cette brasserie
 témoigne d'un passé peut-être plus turbulent que ne le laisse supposer la basilique et les noms très pieux des commerces alentour ...

Repost 0