Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 12/08/2017

      vous avez été

         1 168 653  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:06


      Venise

 (italien : Venezia, vénitien : Venexia),
surnommée la Cité des Doges ou la Sérénissime, est une ville de la plaine du Pô au nord-est de l'Italie et la capitale de la Vénétie.

485px-Coat of Arms of the Republic of Venice svg
   

Italie-3-6523.JPG

Italie-3-6523---Copie--2-.JPG

Italie-3-6523---Copie.JPG

A gauche
Giovanni Zambelli
(né le 1er juin 1824 à Venise en Italie, décédé le 7 décembre 1852 à Belfiore proche de Mantoue)
est un patriote italien et un des martyrs de Belfiore.
Employé de l’Arsenal et portraitiste pour le plaisir, il participe activement à la République de Saint-Marc de 1848. Il devient un des chefs du Comité Révolutionnaire de Vénétie, il crée les comités de Padoue, Vicence et Trévise.
    A la suite de la conspiration de janvier 1852, et l'identification des principaux responsables en juin suivant, il est arrêté et traduit devant le tribunal à Mantoue.
Le Conseil de Guerre autrichien du 13 novembre 1852 le condamne à mort et le 7 décembre suivant, à Belfiore aux portes de Mantoue, il est le premier des patriotes condamnés à être pendu.

Au centre
Angelo Scarsellini
(né le 8 juin 1823 à Legnago dans la province de Vérone, décédé le 7 décembre 1852 à Belfiore)
est un patriote italien, un des martyrs de Belfiore.
Angelo Scarsellini commence sa carrière de conspirateur en 1848 en participant avec Bernardo De Canal et Giovanni Zambelli à la défense de Venise. Au cours des années suivantes, il reste en contact avec les politiciens italiens exilés, voyageant à Turin, Gênes, Paris et Londres où il rencontre Giuseppe Mazzini. Il est arrêté à Venise le 27 juin 1852. Le 13 novembre de la même année, un premier conseil de guerre se réunit pour juger les membres de la conspiration mantouane dirigée par Don Enrico Tazzoli, pour Scarsellini, la stratégie défensive est entièrement compromise car il est accusé d'avoir préparé un attentat contre l’empereur François-Joseph. Il est également condamné pour être l'un des dirigeants du Comité Révolutionnaire de Venise, pour avoir rencontré Giuseppe Mazzini dans le but d'organiser des insurrections, pour avoir traité l’achat d'armes et pour avoir diffusé des tracts et autres publications mazzaniennes subversives.
Angelo Scarsellini est pendu dans la vallée de Belfiore le 7 décembre 1852, avec quatre autres patriotes : Don Enrico Tazzoli, Carlo Poma, Bernardo De Canal et Giovanni Zambelli.

Bernardo De Canal
(né le 4 août 1824 à Venise dans la paroisse de Saint-Marc, décédé le 7 décembre 1852 à Belfiore proche de Mantoue)
est un patriote italien et un des martyrs de Belfiore.
Bernardo est issu d'une noble et illustre famille vénitienne. Il est le fils du noble Giacomo et de sa légitime épouse Maria Battistella qui meurt de chagrin peu de temps après la pendaison de son fils.
Au cours de son enfance, il perd l'usage de son œil droit à cause d'une maladie.
Il est diplômé de l’Université de Padoue en droit et en politique. Il reçoit son doctorat peu de temps avant le début de la République de Saint-Marc de 1848, durant laquelle il est journaliste et écrivain pour l'Ufficiale Commissariale nell'Armata Venata.
Pendant la Révolution, il tient la rédaction d'un petit journal qui est l'un des plus virulents que l'on voit paraître en cette turbulente Venise. Anti-religieux, fanatique, vrai démagogue, il abuse de son talent d'orateur contre la légitimité du régime autrichien.
Bernardo De Canal est condamné le 4 décembre 1852 et pendu le 7 décembre 1852.

    
   

Partager cet article

Repost 0

commentaires