Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 20/10/2017

      vous avez été

         1 173 665   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 09:14

 

Sarracenia psittacina
 est une
plante carnivore de la famille des Sarraceniaceae que l'on retrouve dans le sud-est des Etats-Unis.
Les urnes mesurent généralement de 12 à 20 cm de longueur, mais 
les feuilles peuvent atteindre 50 cm de long dans certaines populations.
Les urnes sont prostrées et disposées en rosettes à plat le long du
sol. Les tubes allongés possèdent une large aile ondulée et se terminent par un capuchon creux qui à la forme d’un bec, d’où son nom commun. Sous le bec, là où se termine l’aile appâtée au nectar, se trouve une petite ouverture circulaire.
A l’intérieur du capuchon, cette ouverture est surmontée d’un col. L’intérieur du tube est bordé de poils très longs entrecroisés, tous dirigés vers la base de la feuille.
Les
proies capturées par cette plante subissent une mort affreuse. Une fois à l’intérieur du capuchon, la sortie est difficile à trouver en raison du col. Les insectes pénètrent ainsi dans le tube éclairé par des fenêtres. Il n’y a pas d’issue, car faire marche arrière signifierait être douloureusement transpercé par les nombreux poils.
La proie n’a pas d’autre choix que de continuer sa marche dans les urnes digestives dans la partie inférieure de l’urne.
On sait que cette plante capture des animaux aquatiques lorsqu’elle est sous l’eau grâce aux nombreux
têtards et autres créatures aquatiques que l’on a trouvées dans les feuilles après une inondation.
Lorsque l’eau se retire, la plante recommence à capturer des fourmis, des limaces, et d’autres créatures rampantes.



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires