Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 23/08/2017

      vous avez été

         1 169 379  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 13:28
     
    Saint-Germain-en-Laye
est une commune située à vingt kilomètres environ à l'ouest de Paris dans le département des Yvelines en région Ile-de-France.
 
120px-Blason_Saint-Germain-en-Laye_svg.png
 D'azur au berceau semé de fleurs de lys, accompagné en chef d'une fleur de lys et en pointe de cette date : 5 7bre 1638, le tout d'or.
 
 
Maison natale de Claude Debussy
 
Emma Bardac
(1862–1934),
née Moyse,
est une cantatrice française connue pour avoir été l'amante de Gabriel Fauré et l'épouse de Claude Debussy.
A la fin de l'année 1903, elle est présentée à Debussy par son fils Raoul, un de ses étudiants. Leur amour, qu'ils abritent à Jersey puis à Dieppe, l'été 1904, commence en juin 1904. Emma se remarie avec Debussy en 1908. Debussy a une fille avec Emma, Claude-Emma (née le 30 octobre 1905), surnommée 'Chouchou', à qui il dédicace Children's Corner composé en 1909. Claude-Emma meurt de diphtérie en 1919, un an après son père.
Claude Debussy dédicace ses Six sonates pour divers instruments à sa femme Emma. Debussy aura le temps de composer seulement trois des six sonates avant sa mort : La Première pour violoncelle et piano (1915), La Deuxième pour flûte, alto et harpe, La Troisième pour violon et piano (1916-1917).
 
 
La mère d'Emma Bardac
par Louis Camille Muraton, dit Louis Muraton, peintre français.
 né à Tours le 10 novembre 1850, mort à Paris le 20 novembre 1901, 
 Peintre de genre et portraitiste, son style se caractérise par un réalisme raffiné.
Il figure au Salon des artistes français de 1886 à 1913 et obtint une mention honorable en 1889. Il exposa également au Salon d'Hiver de 1906 à 1913. Il est donc décédé après 1913.
  
 
Balades-33-1671.JPG
  
Balades-33-1662.JPG
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires