Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 12/08/2017

      vous avez été

         1 168 653  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 09:50

 

Jean-Antoine Injalbert,

 né à Béziers le 23 février 1845 et mort à Paris le 20 janvier 1933,

est un sculpteur français.  Sa première œuvre fut le tympan de la chapelle du Bon-Pasteur à Béziers. Prix de Rome en 1874 pour La Douleur d'Orphée, il exposa Le Christ à l'Exposition universelle de Paris de 1878. Il obtint un grand prix de l'Exposition universelle de 1889.

 

Le pont Mirabeau est un pont de Paris construit entre 1895 et 1897. Il a été classé monument historique le 29 avril 1975.

La décision de construire un nouveau pont au droit du carrefour formé par l'avenue de Versailles et la rue Mirabeau, fut prise par le président de la République Sadi Carnot, le 12 janvier 1893. Il a été conçu par l'ingénieur Paul Rabel, responsable des ponts de Paris. Il est aussi le titre d'un poème très connu de Guillaume Apollinaire.

 

Balades-5-5586.JPG

Balades-5-5589.JPG

 

 Le poème de Guillaume Apollinaire

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure
Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse
Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure
L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente
Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure
Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure
 Alcools (1912)
 

 

Guillaume Apollinaire

 (Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Wąż-Kostrowicki)

est un poète et écrivain français, né polonais, sujet de l'Empire russe. Il est né le 26 août 1880 à Rome. Il fut d'abord précepteur d'une jeune aristocrate en Rhénanie ( des poèmes s'appelleront Rhénane ). En 1907, il s'établit à Paris. Ce sera un ami très proche de Picasso. Il aura une liaison avec Marie Laurencin ( artiste peintre ), avec laquelle il vivra jusqu'en 1912. Il est mobilisé en 1914, blessé en 1916, trépané. Il meurt tragiquement de la grippe espagnole le 9 novembre 1918 à Paris alors qu'il venait juste de se marier. 

Il est considéré comme l'un des poètes français les plus importants du début du XXe siècle, auteur de poèmes tels que Zone, La Chanson du Mal-Aimé, ou encore, ayant fait l'objet de plusieurs adaptations en chanson au cours du siècle, tel Le Pont Mirabeau. Son œuvre érotique se trouve être également passée à la postérité. Il expérimenta un temps la pratique du calligramme (terme de son invention, quoiqu'il ne soit pas l'inventeur du genre lui-même, désignant des poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classique en vers et strophes). Il fut le chantre de nombreuses avant-gardes artistiques de son temps, notamment du cubisme à la gestation duquel il participa, poète et théoricien de l'Esprit nouveau, et sans doute un précurseur majeur du surréalisme dont il a forgé le nom.

 

Balades-5 5585

Partager cet article

Repost 0

commentaires