Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 23/10/2017

      vous avez été

         1 173 868   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 17:25


François Boucher
né le
29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770,
est l'archétype du peintre de cour et de l'artiste rococo.
Formé auprès de François Lemoyne, il obtient le Prix de Rome en 1720, à dix-sept ans seulement, mais ne séjourne en Italie que de 1727 à 1731.
De retour à Paris, François Boucher devient rapidement un peintre à la mode grâce au soutien de Madame de Pompadour, favorite de Louis XV dont il fait plusieurs fois le portrait.
Il devient membre de l'Académie en 1734, puis directeur de la Manufacture royale des Gobelins en 1755, mais ne sera nommé Premier Peintre du roi qu'en 1765.
 François Boucher répond non seulement à des commandes mais aussi au goût de l'époque pour les scènes légères, voire franchement érotiques (L'Odalisque, 1735) à travers notamment des épisodes de la mythologie gréco-romaine comme Hercule et Omphale (1735), Diane sortant du bain (1742) ou Vulcain présentant à Vénus des armes pour Enée (1757). Boucher excelle également dans les scènes de genre comme Le Déjeuner (1745).
Les toiles de Boucher montrent une grâce surannée, beaucoup moins poétique que celle de son contemporain Antoine Watteau, confinant parfois à la préciosité, mais non dénuées d'humour. Maniérées, ses œuvres passèrent vite de mode avec le nouveau courant néo-classique qui investit les cours européennes dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Louvre-11 0595
Louvre-11 0596Louvre-11 0597

Partager cet article

Repost 0

commentaires