Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 18/10/2017

      vous avez été

         1 173 475   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 10:04

 

          Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Commune la plus peuplée de la région, Amiens était en 2008 la vingt-huitième ville de France.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans. Depuis 1992, le label Ville d'Art et d'Histoire récompense la protection et la mise en valeur de ce patrimoine d’exception.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Oise-5-8968---Copie.JPG
 
 Sculpteur français (né à Nancy le 22 mars 1705, décédé à Paris le 27 mars 1778), fils de Jacob Sigisbert Adam, Nicolas Sébastien Adam se forme dans l’atelier de son père.
 Par la suite, il rejoint son frère, Lambert Sigisbert Adam, à Paris, et travaille avec lui.
 A la demande de M. de Bornier, trésorier de l’Etat du Languedoc, il réalise des modèles de fronton pour le château de Mosson.
 En 1726, il part à Rome pour travailler avec son frère Lambert Sigisbert, à la restauration des antiques du cardinal de Polignac.
 En 1728, il obtient un prix de l’Académie de Saint Luc.
De retour à Paris, en 1734, il travaille sous la direction de Boffrand, à la décoration en stuc de la chambre à coucher de l'hôtel de Soubise, à Paris. Il intervient aussi pour la Cour des Comptes, pour l’abbaye de Saint Denis. Pour la cathédrale Saint Pierre de Beauvais, il exécute un groupe monumental, la Vierge à l’Enfant
Entre 1736 et 1740, il collabore avec son frère Lambert Sigisbert, à réalisation du Triomphe de Neptune et d’Amphitrite pour le bassin de Neptune à Versailles. 
 En 1747, il est sollicité par le roi Stanislas 1er pour l’exécution du mausolée de son épouse, la reine Catherine Opalinska, qui sera érigé dans l’église du Bon Secours, à Nancy.
 Sa dernière œuvre Iris, messagère des Dieux, est achevée par son neveu Michel Clodion.
 Il est agréé à l’Académie en 1735.
     Il est reçu académicien en 1762 (Prométhé enchaîné).
Nicolas Adam est nommé professeur en janvier 1778 et cette nomination est honorifique, puisqu’il était presque aveugle. Il meurt quelques semaines après, en mars 1778.
 
Iris, messagère des Dieux
 
 
Oise-5-8966.JPG
  Oise-5-8967.JPG
  Oise-5-8968.JPG
 
Autres représentations
 
Apollon
 est le dieu grec du chant, de la musique et de la poésie. Il est également dieu des purifications et de la guérison, mais peut apporter la peste avec son arc. Enfin, c'est un des principaux dieux capables de divination, consulté, entre autres, à Delphes, où il rendait ses oracles par la Pythie.
Il a aussi été honoré par les Romains, qui l'ont adopté très rapidement sans changer son nom. Dès le Ve siècle avant J.C., ils l'adoptèrent pour ses pouvoirs guérisseurs et lui élevèrent des temples.
   

Partager cet article

Repost 0

commentaires