Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 19/10/2017

      vous avez été

         1 173 567   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 15:35



Pendule figurant la dispute de Voltaire et Rousseau
Voltaire et Rousseau, étaient destinés à se méconnaître ou à se fuir.
 Tout les séparait violemment l'un de l'autre, les idées, la métaphysique, la morale, la manière de comprendre la religion, le talent même et la langue. Ce n'est pas par boutade ou par mauvaise humeur que Voltaire déclare le roman de Jean-Jacques "sot, bourgeois, impudent, ennuyeux". Cela devait lui paraître ainsi, à lui le dernier classique, même dans l'expression des idées nouvelles qu'il représente. Comment aurait-il goûté cette recherche inquiète, subtile, maladive, d'un idéal à moitié chimérique, et cette langue éloquente, mais tendue, où se révèle avec une rhétorique enflammée un effort continu vers le sublime?
 Et Rousseau ne devait-il pas détester d'instinct, avec sa nature de prédicateur et de moraliste plébéien, ce grand seigneur des lettres françaises, courtisé, choyé, heureux dans tout ce qu'il entreprend, menant une vie princière au milieu d'une cour où des rois mêmes tiennent à se faire admettre, traitant de pair avec les puissances du monde, le grand
triomphateur au théâtre, dans l'histoire, dans la poésie, le vrai souverain de ce siècle!


Photos du 4 septembre 2008






Photos du 8 novembre 2009





Partager cet article

Repost 0

commentaires