Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Moscou

sur la Moskva à l'ouest de la Russie,

est la capitale cosmopolite du pays.

Son centre historique est le Kremlin, résidence du Président et complexe abritant les trésors des tsars dans l'Armurerie.

A l'extérieur, la place Rouge est le centre symbolique de la Russie. Le mausolée de Lénine, le Musée historique d'Etat et sa vaste collection, et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, célèbre pour ses clochers à bulbe colorés, y sont implantés.

Blason de Moscou, Saint Georges terrassant le dragon

Histoire de Moscou

La galerie d'Etat Tretiakov

est un musée de Moscou

fondé en 1856 par Pavel Tretiakov, industriel et grand amateur d'art.

Ivan Nikolaïevitch Kramskoï, Nekrassov composant les Derniers chants

Nekrassov composant les Derniers chants

Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov

(en russe : Николай Алексеевич Некрасов, plus connu en français comme Nicolas Nekrassov)

né le 28 novembre 1821 et mort le 27 décembre 1877 à Saint-Pétersbourg,

est un poète russe, écrivain, critique et éditeur associé de Vissarion Bielinski et auteur du célèbre poème intitulé Les Femmes de Russie (1871-1872).

La vie poétique du poète était en désaccord avec sa vie pratique, quelques-unes de ses compositions lyriques en reflètent la trace. L'avenir lui réservait des compensations. La hardiesse dont il fit preuve, dans une série d'œuvres nouvelles, en touchant aux plaies les plus sensibles de la vie russe, la force d'invective et la puissance satirique qu'il y sut déployer, les nouveaux éléments de poésie qu'il réussit à y introduire devaient faire de lui, vers 1870, l'idole de la jeunesse contemporaine.

Il a dit de lui-même, en maint endroit, qu'il ne se connaissait pas d'autre source d'inspiration que l'indignation. 

Je ne me souviens pas d'une muse aimable et caressante qui ait chanté à mon chevet de douces chansons... Celle qui m'inspira de bonne heure est la muse des sanglots, du deuil et de la douleur, la muse des affamés et des mendiants.

Et, dans un de ses derniers poèmes, il a parlé de son vieux cœur fourbu de haine.

Comme satiriste, il est féroce et capable de baver son ironie cruelle jusque sur le berceau d'un enfant endormi :

 Do, l'enfant, do!
Une heureuse nouvelle s'est répandue dans la province,
Ton père, coupable de tant de méfaits, vient enfin
D'être mis en jugement.
Mais ton père, coquin fieffé, saura se tirer d'affaire.
Dors, vaurien, pendant que tu es honnête.
Do, l'enfant, do ! 

 Nikolaï Nekrassov.

Ivan Nikolaïevitch Kramskoï, Nekrassov composant les Derniers chants
Ivan Nikolaïevitch Kramskoï, Nekrassov composant les Derniers chants
Ivan Nikolaïevitch Kramskoï, Nekrassov composant les Derniers chants

Ivan Nikolaïevitch Kramskoï

né le 27 mai 1837 à Ostrogojsk (actuelle oblast de Voronej) et mort le 24 mars 1887 à Saint-Pétersbourg,

est un peintre et critique d'art russe, ainsi qu'une très importante figure intellectuelle des années 1860-1880, chef de file du mouvement de l'art démocratique russe (les Ambulants). 

Ivan Kramskoï

Tag(s) : #Moscou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :