Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Moscou

sur la Moskva à l'ouest de la Russie,

est la capitale cosmopolite du pays.

Son centre historique est le Kremlin, résidence du Président et complexe abritant les trésors des tsars dans l'Armurerie.

A l'extérieur, la place Rouge est le centre symbolique de la Russie. Le mausolée de Lénine, le Musée historique d'Etat et sa vaste collection, et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, célèbre pour ses clochers à bulbe colorés, y sont implantés.

Blason de Moscou, Saint Georges terrassant le dragon

Histoire de Moscou

Le kremlin de Moscou

(russe : Московский Кремль, Moskovskiy Kremlʹ),

souvent appelé simplement le Kremlin,

est une forteresse située au cœur de Moscou, capitale de la Russie.

Le Kremlin a été construit entre le XIVe et le XVIIe. C'était la résidence du grand-prince ainsi qu'un centre religieux. 

Cœur du pouvoir politique et religieux de la Fédération de Russie, un kremlin est avant tout une forteresse urbaine.

Le Kremlin est flanqué de dix-neuf tours.

Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)

Appelée aussi la

Tour de la Trinité

la Tour Troïtskaïa (Троицкая башня)

commande une entrée du Kremlin au milieu de son mur nord-ouest ; elle domine le Jardin d'Alexandre.

Elle fut construite en 1495-1499 par l'architecte italien Aloisio da Milano

(pour les russes : Aleviz Friazine Milanets c'est-à-dire Aloïs l'Italien de Milan). Cette tour a eu plusieurs autres noms : Rizopolojenskaïa, Znamenskaïa et Karetnaïa. Son nom actuel date de 1658, elle le tient du relais de poste de la Trinité (Троицкое подворье).

La base de la tour, comprenant deux étages, abritait une prison aux XVIe et XVIIe siècles. Le pont de la Trinité, dont l'entrée est commandée par la tour Koutafia, mène à l'entrée de la tour Troïtskaïa. Celle-ci possédait une horloge entre 1585 et 1812.

En 1707, devant le danger d'une invasion suédoise, les meurtrières de la tour furent élargies pour s'adapter au fût des canons de gros calibre.

Le pouvoir soviétique fit installer une étoile rouge, symbole du communisme, à son sommet.

 

Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)

Aussi appelée la

Tour du Commandant

la Tour Komendantskaïa (Комендантская башня)

fut construite en 1495.

Elle était jadis appelée Kolymajnaïa (Колымажная башня), du nom du terrain du Kremlin ou étaient parqués les chevaux et garées les voitures.

On lui donna son nom actuel lorsque, au XIXe siècle, le commandant militaire de Moscou installa sa résidence dans le Palais des Menus Plaisirs.

Comme les autres tours du Kremlin, elle fut surmontée d'un guet et d'un toit en forme de tente en 1676-1686.

Sa hauteur mesurée depuis le Jardin d'Alexandre est de 41,25 m.

Remparts du Kremlin de Moscou, Les Tours Troïtskaïa (Tour de la Trinité) et Komendantskaïa  (Tour du Commandant)
Tag(s) : #Moscou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :