Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée national de l’Orangerie

est un musée de

peintures impressionnistes et postimpressionnistes

situé dans le Jardin des Tuileries, à l’extrémité occidentale de la Terrasse du bord de l'eau,

Place de la Concorde, à Paris

 

Les Pêcheurs à la ligne

Rousseau se plait à représenter les loisirs des gens modestes. Ici, le passage d'un aéroplane introduit une touche de modernité dans la composition, tout comme la cheminée d'usine à l’arrière plan.
Rousseau a représenté plusieurs fois des dirigeables et des avions, ce qui en fait un pionnier dans la représentation de la modernité.

Cette thématique sera largement reprise par le peintre Robert Delaunay (1885-1941), grand admirateur de son œuvre. La conquête de l'air, grande affaire de l'époque fait la une de la presse.

L’aéroplane est parfaitement reconnaissable, il s’agit du biplan de Wilbur Wright (1867-1912), pionnier américain avec son frère Orville Wright (1871-1948) de l’aviation, qui a effectué des vols publics au Mans en 1908 et dont l’image fut diffusée dans Le Petit Journal illustré de la jeunesse le 27 décembre 1908 et dans le Petit Journal le 5 septembre 1909.
La plage ou la bande de terre ocre sépare l'espace des pêcheurs de celui des maisons. Elle s'incline vers le bas dans la partie droite du tableau. Ce qui fait que les maisons, présentées frontalement, s'insèrent étrangement dans l'espace car leur base suit la courbe du terrain. De même, les pêcheurs dont les pieds sont coupés semblent posés sur l’eau ou plutôt collés sur la langue de terre.

Provenance : Ambroise Vollard, Paris ; Paul Guillaume en 1931 ; Domenica Walter

Henri Rousseau dit Le Douanier, Les Pêcheurs

 

Henri Rousseau dit Le Douanier, Les Pêcheurs

Henri Rousseau

aussi appelé

Le Douanier Rousseau 

Henri-Julien Félix Rousseau, dit Le Douanier

Né à Laval, dans l’Ouest de la France, Henri Rousseau (1844-1910) s’engage dans l’armée puis entre dans les services de l’octroi à Paris, d’où son surnom de douanier. Il commence à peindre à ses temps libres et à partir de 1885, devient un exposant régulier au Salon des Indépendants de Paris où les peintres comme Camille Pissarro (1830-1903) ou Odilon Redon (1840-1916) s’émerveillent de la nouveauté de sa vision.
En 1893, il se consacre entièrement à son art. Encouragé et soutenu par les poètes et artistes de l’avant-garde qui voient en ce "primitiviste" un des pères de la modernité en peinture, il présente trois toiles au Salon d’Automne de 1905 parmi les "fauves". Egalement loué par la critique, il vit comme une apothéose de sa vie artistique le "banquet" réalisé en son honneur par Pablo Picasso (1881-1973) et ses amis au fameux atelier du Bateau-Lavoir, à Montmartre, en novembre 1908.
Composant ses tableaux à partir de photographies découpées dans la presse, Henri Rousseau se proclamait peintre "réaliste", son apparente naïveté acquise, selon ses propres mots, par "un travail opiniâtre".

Il réalisa des portraits, des paysages urbains et de grands tableaux de jungles devenus célèbres.
Paul Guillaume découvrit sans doute les toiles du douanier Rousseau grâce à son ami poète et critique d’art Guillaume Apollinaire (1880-1918). Il tenta pendant plusieurs années d’en acquérir et parvint à ses fins en achetant notamment une toile devenue fameuse : La Carriole du père Junier.

Tag(s) : #Orangerie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :