Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le musée national de l’Orangerie

est un musée de

peintures impressionnistes et postimpressionnistes

situé dans le Jardin des Tuileries, à l’extrémité occidentale de la Terrasse du bord de l'eau,

Place de la Concorde, à Paris

 

La fabrique de chaises à Alfortville

Rousseau dresse ici un véritable paysage-portrait d’une fabrique de chaises. Ayant choisi un édifice qui l’intéresse par sa singularité, il concentre sur lui sa composition. Le bâtiment est sur dimensionnée par rapport au reste du paysage et surtout par rapport aux personnages. Ceux-ci semblent faire office de simples points de ponctuation dans la composition. Cette distorsion d’échelle est un procédé récurrent dans les paysages de Rousseau. Selon une démarche semblable à celle des artistes médiévaux, Rousseau met ainsi l’accent sur ce qui compte pour lui dans la composition.
Les bâtiments dans cette version sont dessinés selon des lignes très rigides que viennent contrebalancer les courbes très calculées du chemin et de la berge de la Seine.
Cette représentation d’un paysage urbain banal est de grandes dimensions ce qui est exceptionnel dans la série des peintures des environs de Paris. Cette version est probablement celle qui fut présentée au Salon des Indépendants de 1897.

Provenance : Paul Guillaume en 1931 ; Domenica Walter

Henri Rousseau dit Le Douanier, La fabrique de chaises à Alfortville

 

Henri Rousseau dit Le Douanier, La fabrique de chaises à Alfortville

Alfortville

est une commune française située à 3 km au sud-est de Paris, dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France.

Blason

De gueules au pairle d'argent, au chef cousu d'azur bastillé de quatre pièces et maçonné de sable.

aussi appelé

Le Douanier Rousseau 

Rousseau dans son atelier en 1907 par Dornac.

Né à Laval, dans l’Ouest de la France, Henri Rousseau (1844-1910) s’engage dans l’armée puis entre dans les services de l’octroi à Paris, d’où son surnom de douanier. Il commence à peindre à ses temps libres et à partir de 1885, devient un exposant régulier au Salon des Indépendants de Paris où les peintres comme Camille Pissarro (1830-1903) ou Odilon Redon (1840-1916) s’émerveillent de la nouveauté de sa vision.
En 1893, il se consacre entièrement à son art. Encouragé et soutenu par les poètes et artistes de l’avant-garde qui voient en ce "primitiviste" un des pères de la modernité en peinture, il présente trois toiles au Salon d’Automne de 1905 parmi les "fauves". Egalement loué par la critique, il vit comme une apothéose de sa vie artistique le "banquet" réalisé en son honneur par Pablo Picasso (1881-1973) et ses amis au fameux atelier du Bateau-Lavoir, à Montmartre, en novembre 1908.
Composant ses tableaux à partir de photographies découpées dans la presse, Henri Rousseau se proclamait peintre "réaliste", son apparente naïveté acquise, selon ses propres mots, par "un travail opiniâtre".

Il réalisa des portraits, des paysages urbains et de grands tableaux de jungles devenus célèbres.
Paul Guillaume découvrit sans doute les toiles du douanier Rousseau grâce à son ami poète et critique d’art Guillaume Apollinaire (1880-1918). Il tenta pendant plusieurs années d’en acquérir et parvint à ses fins en achetant notamment une toile devenue fameuse : La Carriole du père Junier.

Tag(s) : #Orangerie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :