Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 18/10/2017

      vous avez été

         1 173 475   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 06:54

 

Le château de Fontainebleau

a été l'une des demeures des souverains français depuis François Ier (qui en fit sa demeure favorite) jusqu'à Napoléon III.

Plusieurs rois ont laissé leur empreinte dans la construction et l'histoire du château, qui est ainsi un témoin des différentes phases de l'Histoire de France depuis le Moyen Âge.

Entouré d'un vaste parc et voisin de la forêt de Fontainebleau, le château se compose d'éléments de styles médiévaux, Renaissance, et classiques.

Les premières traces d'un château à Fontainebleau remontent au XIIe siècle. Les derniers travaux furent effectués au XIXe siècle.

Galerie François Ier,

Le Sacrifice (fresque de Rosso Fiorentino), galerie François Ier du Château de Fontainebleau

Le roi François Ier est entré dans l’histoire comme le monarque emblématique de la Renaissance française. On le voit comme un mécène généreux, grand bâtisseur, passionné par la civilisation italienne.

Il fit de Fontainebleau sa maison et entreprit les premiers grands travaux d’agrandissement du château médiéval.

La construction de la galerie qui porte son nom fut entamée au printemps 1528 et on peut estimer que les travaux, dirigés par Gilles le Breton, le maçon du roi, furent achevés juste avant la visite de Charles Quint en 1539.

 François Ier fit appel à des peintres italiens, il chargea le Rosso de la décoration du premier étage formant galerie dans toute sa longueur.

Giovanni Battista di Jacopo, dit Rosso Fiorentino (*) et surnommé le maître Roux, arriva à Fontainebleau en 1530

 

(*) Giovanni Battista di Jacopo dit Rosso Fiorentino

(soit [Le] Maître roux [de Florence] en français à cause de la couleur de ses cheveux),

est un peintre, graveur et décorateur italien né à Florence le 8 mars 1495, selon le comput grégorien (1494 selon le style florentin qui débutait l'année le jour de la Fête de l'Annonciation, le 25 mars) et mort à Paris le 14 novembre 1540.

Il appartient selon les historiens d'art à l'école maniériste ou à la Renaissance tardive qui marquent l'école de Fontainebleau.

Le Sacrifice (fresque de Rosso Fiorentino), galerie François Ier du Château de Fontainebleau

Le sacrifice,

fresque de Rosso Fiorentino peinte directement sur le mur.

Un prêtre vêtu de noir se tient près d'un autel enflammé, entouré de vieillards, de femmes tenant des enfants et des porteurs de vase.

Le symbolisme de cette fresque est mystérieux, le prêtre pourrait être Saint François de Paule (**), d’où François Ier tire son nom, la fresque symbolisant ainsi la naissance du roi.

Ce prêtre à la barbe blanche pourrait aussi représenter le Rex Sacerdos c’est-à-dire la fonction sacerdotale et royale dont le roi est l’incarnation, réunissant sous une seule couronne le pouvoir temporel et spirituel.

La partie gauche des stucs encadrant la fresque fut détruite sous le règne de Louis XIV, lorsque l'on fit ouvrir une porte à cet endroit, en 1688, écrit De Fer, on fit l'escalier qui est au bout de la gallerie François Ier, par lequel on descend pour aller à la belle chapelle. On trouva, en perçant la porte dans le mur, un ancien bénitier qui était encastré dedans, parce qu'une partie de ses murs servait de closture au dortoir des religieux du temps de Saint Louis.

Référence

Le Sacrifice (fresque de Rosso Fiorentino), galerie François Ier du Château de Fontainebleau
Le Sacrifice (fresque de Rosso Fiorentino), galerie François Ier du Château de Fontainebleau

(**) Saint François de Paule,

né le à Paule (en italien Paola), en Calabre (Italie) et décédé le au couvent de Plessis-lès-Tours,

est un religieux ermite italien, fondateur de l'ordre des Minimes.

La salamandre

emblème de François Ier

 La thèse selon laquelle l’animal fut apporté à François Ier par Léonard de Vinci est une version romancée. Toujours est-il que François Ier, devenu roi, garda cet emblème hérité de la salamandre souvent surmontée d'une couronne ouverte ou fermée.

La salamandre symbolise généralement le pouvoir sur le feu, donc sur les hommes et sur le monde.

La devise Nutrisco & extinguo (Je m’en nourris et je l’éteins), qui accompagne parfois cet emblème, prend tout son sens lorsqu’on se réfère au pouvoir sur le feu.

Le Sacrifice (fresque de Rosso Fiorentino), galerie François Ier du Château de Fontainebleau

François Ier

François d'Orléans

le à Cognac et mort le à Rambouillet)

est sacré roi de France le dans la cathédrale de Reims.

Il règne jusqu’à sa mort en 1547.

Fils de Charles d’Angoulême et de Louise de Savoie, il appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.

François Ier est considéré comme le roi emblématique de la période de la Renaissance française. Son règne permet un développement important des arts et des lettres en France.

Sur le plan militaire et politique, le règne de François Ier est ponctué de guerres et d’importants faits diplomatiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Fontainebleau
commenter cet article

commentaires

Josiane 18/06/2017 12:13

Immense !