Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 24/05/2017

      vous avez été

         1 163 818  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 06:54

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

Table d'Austerlitz, château de Malmaison

La table d'Austerlitz

Cette table fut commandée en 1806 à la manufacture de Sèvres,

Le dessin d'ensemble fut confié à Percier (Paris, 22 août 1764 - Paris, 5 septembre 1838) qui choisit, pour le plateau, le parti d'un médaillon central avec le portrait de l'Empereur, entouré de rayons portant des noms de batailles et séparant de plus petits médaillons avec les portraits de ses compagnons (c'est improprement que cet ouvrage fut parfois appelé table des Maréchaux).

Achevée en 1810, la table fut envoyée au palais des Tuileries, puis dans la grande galerie du Louvre; en 1812, elle fut exposée au Salon sous le nom de l'auteur des médaillons, Isabey, né à Nancy  le et mort à Paris le dont c'était quasiment la première réalisation sur porcelaine.

A la chute de l'Empire, elle fut renvoyée à la manufacture, avec le projet d'en faire effacer l'effigie de Napoléon. Après diverses vicissitudes, elle fit l'objet d'un échange avec le collectionneur Tochon contre sa collection de bronzes antiques, puis passa à la famille de Serres, amis d'Isabey. Elle connut plusieurs propriétaires privés et fut enfin acquise en 1929 pour le musée de Malmaison grâce à une somme de 400 000 francs généreusement offerte in extremis par Edward Tuck, homme d'affaires américain né le 24 août 1842 et mort le 30 avril 1938 à Monte-Carlo.

>>> Référence

La table d’Austerlitz

Cette table fut commandée en 1806 à la manufacture de Sèvres,

Le dessin d'ensemble fut confié à Percier (Paris, 22 août 1764 - Paris, 5 septembre 1838) qui choisit, pour le plateau, le parti d'un médaillon central avec le portrait de l'Empereur, entouré de rayons portant des noms de batailles et séparant de plus petits médaillons avec les portraits de ses compagnons (c'est improprement que cet ouvrage fut parfois appelé table des Maréchaux).

Achevée en 1810, la table fut envoyée au palais des Tuileries, puis dans la grande galerie du Louvre; en 1812, elle fut exposée au Salon sous le nom de l'auteur des médaillons, Isabey, né à Nancy  le et mort à Paris le dont c'était quasiment la première réalisation sur porcelaine.

A la chute de l'Empire, elle fut renvoyée à la manufacture, avec le projet d'en faire effacer l'effigie de Napoléon. Après diverses vissicitudes, elle fit l'objet d'un échange avec le collectionneur Tochon contre sa collection de bronzes antiques, puis passa à la famille de Serres, amis d'Isabey. Elle connut plusieurs propriétaires privés et fut enfin acquise en 1929 pour le musée de Malmaison grâce à une somme de 400 000 francs généreusement offerte in extremis par Edward Tuck, homme d'affaires américain né le 24 août 1842 et mort le 30 avril 1938 à Monte-Carlo.

>>> Référence

Table d'Austerlitz, château de Malmaison
Table d'Austerlitz, château de Malmaison
Table d'Austerlitz, château de Malmaison
Table d'Austerlitz, château de Malmaison
Table d'Austerlitz, château de Malmaison

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article

commentaires

Josiane 25/10/2016 11:39

Une bien belle page d'histoire..
Bon mardi