Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 20/08/2017

      vous avez été

         1 169 179  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 06:58

 

Ploumanac'h

(prononcé en français [plumanak] ou [plumana], et en breton [pluˈmãːnax])

est un bourg de la commune de Perros-Guirec du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne.

En 2015, le bourg est désigné village préféré des Français à la suite d'un concours organisé par France 2.

Le nom Ploumanac'h provient de la déformation du breton Poull Manac'h, signifiant la mare du moine.

 La tradition veut que Saint Guirec ait débarqué sur la grève de Ploumanac'h au VIIe siècle, un oratoire plus tardif commémorant cette arrivée.

 

Blason de Ploumanac'h

 D’azur à l’oratoire de saint Guirec d’argent ; au chef du même chargé de trois mouchetures d’hermine de sable alternant avec deux cœurs de gueules.

Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)

Le phare de Ploumanac'h

Le phare de granite rose domine les chaos granitiques formés par l’érosion du magma refroidi, puis modelés par l’action de la pluie, du sel des embruns et du vent.

Son nom, phare de Mean Ruz, est issu de l’expression bretonne Men Ruz, qui signifie pierre rouge.

La construction du phare a été décidée grâce à une pétition lancée en 1856 par les habitants de Perros-Guirec et de Trégastel. 

 

Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)

Dynamité par les troupes allemandes avant leur reddition en août 1944, le phare n’a pas toujours eu son aspect actuel. Lors de sa reconstruction en 1948, le granite rose a remplacé le granite gris d’origine (1860). 

En 1980, le phare a été automatisé. 

 De nuit, il est repérable grâce à son feu rouge à occultations avec un secteur blanc. Cette dernière couleur n'étant visible qu'entre l'île Tomé et l'île Rouzic.

La version actuelle a été construite par Martin et frère (entreprise de BTP local de l'époque) selon les plans de l'architecte Henry Auffret (1919 - 2007).

Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)

La nuit tombe sur le site

 Du phare, on a une vue directe sur le Château de Costaérès, l’Île Renote et sur l’archipel des Sept-Îles.
 Du phare, on a une vue directe sur le Château de Costaérès, l’Île Renote et sur l’archipel des Sept-Îles.

Du phare, on a une vue directe sur le Château de Costaérès, l’Île Renote et sur l’archipel des Sept-Îles.

Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)

Le feu (phare) de Ploumanac'h, ou de Mean Ruz,

a pour objectif de signaliser l'entrée de ce port refuge et diriger en même temps les navigateurs dans le chenal des Sept-Îles, passage étroit entre la terre et l'archipel des Sept-Îles.

 

Regards vers l'anse Saint-Guirrec

Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)
Le phare de Ploumanac'h (phare de Mean Ruz)

L'ancien phare

 

Crédit photos : Région Bretagne / C.Prigent

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Côtes d'Armor
commenter cet article

commentaires