Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 24/05/2017

      vous avez été

         1 163 818  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:59

 

Pise

(en italien Pisa)

est une ville italienne d'environ 89 620 habitants, chef-lieu de la province de même nom en Toscane.

Elle est célèbre dans le monde principalement pour sa tour penchée.

Elle est traversée par le fleuve Arno et située sur la via Aurelia.

Son histoire >>> Pise

 

Son drapeau

La cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Pise

(en italien : Cattedrale di Santa Maria Assunta)

se trouve sur la Piazza dei Miracoli (Piazza Del Duomo), à Pise en Italie, où elle est le centre d'un ensemble monumental.

La cathédrale de Pise à travers l'une des entrées sur la place des Miracles

La cathédrale de Pise à travers l'une des entrées sur la place des Miracles

Richard Coeur de Lion

Troisième fils de Henri II Plantagenet, roi d’Angleterre, et d’Aliénor d’AquitaineRichard Coeur de Lion est né à  Oxford le 8 septembre 1157. Couronné duc d’Aquitaine en avril 1169 à  Poitiers, il est confirmé aussitôt après dans la cathédrale Saint-Etienne de Limoges.

Poussé par sa mère et allié à  Philippe Auguste, il entre avec ses frères en conflit contre son père. Celui-ci meurt en 1189 et Richard devient duc de Normandie, puis il est couronné roi d’Angleterre à  Westminster, ce qui le met en conflit avec son suzerain, le roi de France.

Il partira toutefois uni à  ce dernier pour la troisième croisade fin 1189, mais par des chemins séparés.

Le voyage tourmenté de Richard le conduira tout de même à  la prise d’Acre avec ses alliés. Philippe Auguste en repartira pour la France et Richard tentera la prise de Jérusalem, en vain. Mais il remporte la brillante bataille d’Arsouf contre Saladin le 5 septembre 1191, ce qui lui permet de négocier le droit des pèlerins de se rendre librement à  Jérusalem.

En octobre 1192, il signe une trêve et décide de retourner sur ses terres, malmenées par son frère Jean sans Terre et le roi de France. Mais son voyage de retour sera lourd de conséquences puisqu’il sera arrété et emprisonné à  Trifels (Allemagne).

Il sera libéré le 2 février 1194 contre une très forte rançon et une difficile négociation menée par Aliénor.

De retour en Angleterre, puis en Normandie, il reprend sa lutte contre le roi de France qu’il met en déroute à  Freteval le 13 juin 1194. C’est en voulant reprendre Charlus, en Limousin,  possession du vicomte de Limoges, rallié à  Philippe Auguste, qu’il sera blessé le 26 mars1199 et mourra le 6 avril. Il sera enterré à  l’abbaye de Fontevrault, son coeur étant déposé à  Rouen et ses entrailles laissées à  Charlus.

Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli

Giuseppe Bezzuoli

(né à Florence en 1784 – mort en 1855 dans la même ville)

est un peintre italien de portraits et de fresques historiques qui ne s'est jamais éloigné des canons académiques même s'il préférait les thèmes romantiques.

Giuseppe Bezzuoli réalisa de nombreuses fresques dans les villas et palais de Florence et également des tableaux d'inspiration historique comme L'entrée de Charles VIII à Florence en 1825-1829 et des portraits comme La Grande Duchesse Maria Antonia en 1836 à la Galerie d'art moderne au palais Pitti de Florence.

 Pour la di Tribuna Galileo à Florence , il peignit une fresque de Galilée (1564-1642) démontrant la loi de la chute des corps.

Il a été professeur d'art à l'Académie du dessin de Florence de 1844 à 1855 succédant à son maître Pietro Benvenuti. Plusieurs de ses élèves sont célèbres comme Carlo Ademollo, Giovanni Fattori et Silvestro Lega.

Un lion surveille la place des Miracles

Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli
Riccardo Cuor di Leone ..., tableau de Giuseppe Bezzuoli

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Pise
commenter cet article

commentaires

Josiane 28/08/2016 14:01

Que de destins tourmentés....,
Cette porte me fait un effet bizarre surement cette blancheur par rapport à l'ocre des murs.
Encore une journée bien chaude !