Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 12/08/2017

      vous avez été

         1 168 653  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 06:56

 

Résidence de l'impératrice Joséphine Bonaparte,

le château de Malmaison entouré de son parc

reste un témoin incontournable de l'Histoire de France et de la passion pour la botanique de la célèbre impératrice. 

 

  

La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne

Athénienne

du type de celles réservées au souverain, attribuée à Pierre-Benoît Marcion, 1769 - 1840.

Lavabo

en porcelaine de Sèvres, 1813

L' athénienne est tirée du trépied antique.

Dans l'Antiquité, le trépied était un petit meuble tripode soutenant une cuve. Généralement en bronze, il pouvait également être en cuivre, en argent, en pierre ou en or. Certains étaient d'usage courant et faisaient office de brasero, d'autres, d'usage votif, étaient offerts dans les sanctuaires en hommage aux divinités. Le trépied devint très vite un motif fréquent à l'époque classique. L'intérêt pour l'Antiquité au milieu du XVIIIe siècle donna un nouvel essor à ce type d'objet. En 1773, Jean-Henri Eberts inventa un trépied faisant office à la fois de guéridon, cassolette, réchaud et jardinière, qu'il baptisa du nom d'"athénienne" par allusion au tableau de Joseph-Marie Vien "La Vertueuse Athénienne", où l'on voit une femme grecque faisant une offrande sur un trépied.

La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne

Vase en diorite orbiculaire dit corsite, époque Empire

La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne

Guéridon

avec plateau de porphyre rouge, livré pour Murat à l'Elysée, Jacob Frères, vers 1810

Georges Jacob (Cheny, 6 juillet 1739 — Paris 5 juillet 1814), reçu maître en 1765, est le plus célèbre et aussi le plus prolifique des menuisiers en sièges du XVIIIfrançais. Il est le fondateur d'une dynastie ; deux de ses trois fils, Georges II Jacob (1768-1803) et François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter (1770-1841), seront menuisiers et ébénistes, puis son petit-fils Alphonse Jacob-Desmalter (1799-1870) prolongera la renommée du nom de Jacob jusqu'au règne de Louis Philippe.

 

Victoire en bronze

que tenait la statue de l'Empereur au sommet de la colonne Vendôme.

Oeuvre, vers 1800, d'Antoine-Denis Chaudet, sculpteur et peintre néo-classique français né le 3 mars 1763 à Paris et mort dans la même ville le 18 avril 1810.

 Antoine-Denis Chaudet remporta en 1784 un premier prix de Rome de sculpture sur le sujet de Joseph vendu par ses frères, et part pour l'Académie de France à Rome. Il y restera quatre ans.

A son retour, en 1789, il est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture. En 1805, il est nommé membre de l'Institut. Il est nommé professeur à l'Ecole des beaux-arts de Paris, le 1er février 1810 en remplacement de Louis-Jean-François Lagrenée l'Aîné et aura pour successeur François-Frédéric Lemot le 8 septembre 18101

Sa statue de Napoléon Ier en imperator érigée en 1810 à Paris et couronnant la colonne de la Grande Armée, place Vendôme sera remplacée en 1863 par une figure d'Auguste Dumont.

La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne
La chambre à coucher de l'Empereur (Malmaison), athénienne

Partager cet article

Repost 0
Published by cbx41 - dans Malmaison
commenter cet article

commentaires