Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 21/07/2017

      vous avez été

         1 167 359  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 07:52

 

Le jardin du Luxembourg

 est un jardin ouvert au public, situé dans le VIarrondissement de Paris.

Créé en 1612 à la demande de Marie de Médicis (née le 26 avril 1575 à Florence et morte le 3 juillet 1642 à Colognereine de France et de Navarre de 1600 à1610) pour accompagner le Palais du Luxembourg. il a fait l'objet d'une restauration dirigée par l'architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin (né à Paris en 1739 et mort dans la même ville le 21 janvier 1811 sous le Premier Empire et appartient désormais au domaine du Sénat.

Pierre Mendès France

par Pierre Peignot

Cette statue a été inaugurée le 18 octobre 1984 par le Président de la République, François Mitterrand

H. : 1,90; L. : 0,75; Pr. : 0,40.
Bronze et pierre
Inv. : 91-01398 .

 

Pierre Peignot,

né en 1947 à Cosne-sur-Loire (Nièvre) et mort en 2012, est un sculpteur français.

Tailleur de pierre comme il aimait à s'appeler, il trouva à Anost (département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne). le lieu de son inspiration. Il partageait son temps entre le Morvan et son atelier permanent de Paris aux nos 21-25 rue Ramponneau.

Oeuvres dans les collections publiques

  • Decize : Louis Antoine de Saint-Just (1767-1794), 1994, buste en pierre.
  • Paris, jardin du Luxembourg : Hommage à Pierre Mendès-France, 1984, bronze.
  • Plouguerneau : Les Portes de la Nuit, 1988, granit.
  • Saint-Brisson, Maison du parc naturel régional du Morvan : Fontaine de l'Herbularium.
Statue de Pierre Mendès-France par Pierre Peignot
Statue de Pierre Mendès-France par Pierre Peignot
Statue de Pierre Mendès-France par Pierre Peignot

Pierre Mendès France

Né à Paris le 11 janvier 1907, mort le 18 octobre 1982, Pierre Mendès France était un homme politique français.
Issu d'une famille de vieille ascendance judéo-portugaise (séfarade) du nom de " Mendes de França " il devient en 1928 le plus jeune avocat de France : il a alors 21 ans.
Membre dirigeant de la "Ligue d'action universitaire républicaine et socialiste" il apparaît tôt comme un des espoirs du Parti radical en opposition interne à Edouard Herriot.
Député de l'Eure (1932), maire de Louviers (1935), conseiller général de l'Eure (1937), PMF est nommé sous-secrétaire d'État au Trésor dans le deuxième et éphémère gouvernement Léon Blum (du 13 mars au 8 avril 1938).
Député à la déclaration de la guerre, il est de ceux qui veulent poursuivre la guerre à partir de l'Afrique du Nord et qui veulent se battre. Incarcéré par le régime de Vichy, il s'échappe le 21 juin 1941 et rejoint les Forces aériennes françaises libres à Londres où il participe aux combats.
Nommé par le Général de Gaulle, en 1943, commissaire aux finances, dans le Comité français de la Libération nationale d'Alger, il représente la France à la conférence de Bretton Woods avant de devenir ministre de l'Économie nationale du Gouvernement provisoire de la République française, à partir du 4 septembre 1944. Il démissionne le 6 avril 1945.
Nommé au conseil d'administration de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, il représentera ensuite la France à l'ECOSOC, puis il devient executive director pour la France de la BIRD, président des gouverneurs du FMI.
Il fait, en 1950, ses premières interventions au Parlement contre la guerre d'Indochine et devient l'un des principaux opposants au conflit, l'un des recours possibles pour faire aboutir une résolution négociée du conflit
En 1953, il est investi président du Conseil quelques semaines après la défaite française à la Bataille de Dien Bien Phu, pour faire la paix en Indochine. Son gouvernement est renversé le 5 février 1955 sur la question de l'application du statut de l'Algérie.

Ministre d’Etat dans le gouvernement Guy Mollet, opposé à ce dernier sur sa politique en Algérie, il démissionne en mai 1956, revient, démissionne de nouveau pour cause de désaccord sur la politique menée en Algérie
En 1958, il mène campagne pour le non au référendum du 28 septembre 1958 sur la promulgation de la constitution du 4 octobre 1958. Battu aux législatives, il abandonne tous ses mandats tant internationaux que locaux (maire et conseiller général) pour se consacrer à la réflexion politique.

Membre du PSA puis du PSU, il participe à la recomposition de la gauche socialiste. Il soutient la candidature de François Mitterrand à l'élection présidentielle de 1965 et redevient député en 1967 à Grenoble.
Lors des événements de 1968, il apparaît dans l'agitation ambiante comme l'un des recours possibles en cas d'effondrement du régime.
Pierre Mendès France demeure alors une référence dans la classe politique française, comme symbole d'une conception exigeante de la politique.

Statue de Pierre Mendès-France par Pierre Peignot

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Josiane 30/11/2015 11:53

Belle statue de ce monsieur
Bonne journée