Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 21/10/2017

      vous avez été

         1 173 729   

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 07:58

 

Le jardin du Luxembourg

 est un jardin ouvert au public, situé dans le VIarrondissement de Paris.

Créé en 1612 à la demande de Marie de Médicis (née le 26 avril 1575 à Florence et morte le 3 juillet 1642 à Colognereine de France et de Navarre de 1600 à1610) pour accompagner le Palais du Luxembourg. il a fait l'objet d'une restauration dirigée par l'architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin (né à Paris en 1739 et mort dans la même ville le 21 janvier 1811 sous le Premier Empire et appartient désormais au domaine du Sénat

José Maria de Heredia

par Victor-Joseph-Jean Segoffin

José María de Heredia (1842-1905) est un homme de lettres d'origine cubaine, devenu français en 1893.

En tant que poète, il est l'un des maîtres du mouvement parnassien. Son œuvre poétique est constituée d'un unique recueil, Les Trophées, comprenant 118 sonnets qui retracent l'histoire du monde, comme Les Conquérants, ou qui dépeignent des moments privilégiés, comme Le Récif De Corail.

Ce monument a été inauguré le 17 octobre 1925.

H. totale : 3,20; L. : 2,15; Pr. : 0,45. Buste - H. : 0,60; L. : 0,40.
Bronze et marbre
Inv. : 91-01406
 
La flûte
Voici le soir. Au ciel passe un vol de pigeons.
Rien ne vaut pour charmer une amoureuse fièvre,
Ô chevrier, le son d’un pipeau sur la lèvre
Qu’accompagne un bruit frais de source entre les joncs.

À l’ombre du platane où nous nous allongeons
L’herbe est plus molle. Laisse, ami, l’errante chèvre,
Sourde aux chevrotements du chevreau qu’elle sèvre,
Escalader la roche et brouter les bourgeons.

Ma flûte, faite avec sept tiges de ciguë
Inégales que joint un peu de cire, aiguë
Ou grave, pleure, chante ou gémit à mon gré.

Viens. Nous t’enseignerons l’art divin du Silène,
Et tes soupirs d’amour, de ce tuyau sacré,
S’envoleront parmi l’harmonieuse haleine.
Buste de José Maria de Heredia par Victor Segoffin
Buste de José Maria de Heredia par Victor Segoffin
Buste de José Maria de Heredia par Victor Segoffin

Victor Joseph Jean Ambroise Ségoffin,

né à Toulouse le , mort à Paris le ,

entre à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1888 où il est l'élève de Pierre-Jules Cavelier (1814-1894) et de Louis Ernest Barrias (1841-1905).

Victor Ségoffin commence à exposer au Salon de Paris en 1890 et obtient, après plusieurs tentatives, le Prix de Rome en 1897 avec le bas-relief en plâtre "Orphée perdant pour la seconde fois Eurydice, entraînée de nouveau par Mercure dans les régions infernales".

Influencé par Barrias, ainsi que par François Rude (1784-1855), Auguste Rodin (1840-1917) et Alexandre Falguière (1831-1900), il se spécialise dans les bustes de peintres tout en réalisant quelques sujets allégoriques ou mythologiques. Il fait partie de "l'Ecole toulousaine" dont Alexandre Falguière (1831-1930) est le chef de file. 

Témoignant d'une parfaite maîtrise de son art, Victor Ségoffin reçoit de nombreuses commandes publiques, notamment pour la décoration du Louvre.

Il obtient une médaille de bronze à l'Exposition Universelle de 1900 à Paris et une médaille de première classe au Salon de 1905. Il est nommé chef de l'atelier de sculpture pour femmes à l'Ecole des Beaux-arts en 1920 où il exerce jusqu'à sa mort.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josiane 10/11/2015 12:22

Il y a très très longtemps, à l'école j'avais appris 'la flûte et récolté un beau 0 m'étant trompé sur un ver "Nous t'enseignerons l'art divin du Silène" et vlan j'ai dit du silence, La prof ne plaisantait pas mais j'ai eu du mal à digérer mon 0 !!!!!!
Bon mardi pour toi