Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 23/09/2017

      vous avez été

         1 171 465  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 06:54

 

Maisons-Laffitte

est une commune du département des Yvelines, région Île-de-France, située à 10 km environ au nord-est de Saint-Germain-en-Laye et à 18 km environ au nord-ouest de Paris, sur la rive gauche de la Seine.

Maisons-Laffitte est surnommée "cité du cheval", grâce à son importante activité équestre. Elle possède l'hippodrome incluant la plus grande ligne droite d'Europe (2 200 m), ainsi qu'un parc relié à la forêt de Saint-Germain-en-Laye où l'on croise souvent des cavaliers.

 

Le blason de Maisons-Laffitte est aux armes de la famille de Longueil qui fit construire le château au XVIIe siècle.

 

D'azur aux trois roses d'argent, au chef d'or chargé de trois roses de gueules.

 

Le château de Maisons-Laffitte,

à l'origine château de Maisons ou château de Maisons-sur-Seine,

est considéré comme un chef-d'œuvre de l'architecture civile du XVIIe siècle. 

C'est René de Longueil (1596 - 1677), Président à mortier au Parlement de Paris, Surintendant des Finances en 1651, qui fait construire le château au XVIIe siècle par l'architecte François Mansart (1598- 1666). 

Construit dans les années 1640, le château de Maisons, premier grand château "ouvert" avec vestibule central et escalier à jour, regroupe tous les traits novateurs. Le château médiéval s'efface, le château moderne est né.

 
 
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet

Le Repas chez Simon

par

 Jean-Baptiste Jouvenet dit Le grand.

Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet

Jésus chassant les marchands du Temple

par

 Jean-Baptiste Jouvenet dit le grand.

Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet
Le repas chez Simon, tableau de Jean-Baptiste Jouvenet

 Jean-Baptiste Jouvenet dit Le grand

né à Rouen à la fin d’avril 1644 et mort à Paris le 5 avril 1717,

est un peintre et décorateur français.

Ayant commencé ses études avec son père Laurent Jouvenet, il monte à Paris en 1661 où il rejoint le studio de Le Brun qui, l’estimant beaucoup, l'associe à quelques ouvrages importants commandés par le roi en l'intégrant à l’équipe des décorateurs des résidences royales : le château de Saint-Germain-en-Laye, la Galerie des Tuileries, le château de Versailles (peinture murale de la tribune de la nouvelle chapelle royale en 1709) et les douze apôtres du dôme de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides en 1704.

Ses premières œuvres sont dans le style de son maître et d'Eustache Le Sueur. Il est probablement, avec La Fosse, le plus talentueux du groupe d’artistes qui contribuèrent à la décoration du Trianon et des Invalides, bien qu’il soit maintenant principalement connu pour ses œuvres religieuses.

Durant la querelle du coloris, il se range du côté des coloristes tout en gardant une certaine fermeté du trait dans ses œuvres.

S’éloignant du classicisme plus tard dans sa carrière, il incorpore dans son style l’influence du baroque et un traitement réaliste des détails, allant par exemple jusqu'à observer les pêcheurs au travail à Dieppe pour sa Pêche miraculeuse en 1706.

 En 1712, il a la main droite paralysée à la suite d’une attaque d’apoplexie. Se désolant d’être privé de travailler "dans un temps que je ne fais que commencer à connaître les difficultés de mon art", il réussit à se rendre assez habile de la main gauche pour peindre, de cette main, plusieurs toiles dont le Magnificat ou l’Innocence poursuivie par le mensonge et cherchant un refuge dans les bras de la Justice et le plafond du Parlement de Rouen. 

 

Maisons-Laffitte

est une commune du département des Yvelines, région Île-de-France, située à 10 km environ au nord-est de Saint-Germain-en-Laye et à 18 km environ au nord-ouest de Paris, sur la rive gauche de la Seine.

Maisons-Laffitte est surnommée "cité du cheval", grâce à son importante activité équestre. Elle possède l'hippodrome incluant la plus grande ligne droite d'Europe (2 200 m), ainsi qu'un parc relié à la forêt de Saint-Germain-en-Laye où l'on croise souvent des cavaliers.

 

Le blason de Maisons-Laffitte est aux armes de la famille de Longueil qui fit construire le château au XVIIe siècle.

 

D'azur aux trois roses d'argent, au chef d'or chargé de trois roses de gueules.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josiane 12/10/2015 10:38

Un homme qui ne se laisse pas abattre.
Pauvre mouton qui a un air bien affolé !
Belle journée