Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 22/08/2017

      vous avez été

         1 169 326  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 12:30

 

Le Victoria and Albert Museum

est un musée des arts et des sciences situé au cœur de Londres, dans le quartier de South Kensington.

On y trouve des objets d'époques variées, depuis l’Antiquité sumérienne jusqu'au XXIe siècle, des robes et accessoires de haute couture, du mobilier, des poteries, de la cristallerie, et toutes sortes d'autres pièces d'arts (tapisseries, argenterie, jouets, statuettes, etc.). On y trouve également une collection d'objets et de mobilier de l'Europe du Moyen Age, d'Inde et d'Extrême-Orient. 

 

 Retable de Saint Georges

tempéra* et or sur panneau de pin

par Andrés Marçal de Sax

 

La partie centrale de ce retable représente la bataille du Puig de Cebolla livrée le 15 août 1237 par Bernat Guilhem d'Entença et les troupes de Jaume Ier contre les forces de Zayyân, roi de Valence (Livre des Faits, §217-219). C'est pour les musulmans une défaite considérable, qui sonne le glas de leur domination dans le Sharq al-Andalûs, la partie orientale de la péninsule ibérique.

Pour donner plus d'ampleur épique à l'affrontement, le peintre a représenté saint Georges aux côtés d'un roi d'Aragon qui transperce de sa lance le roi musulman. Le roi, immédiatement identifiable par l'héraldique (d'or à quatre pals de gueules), est en outre coiffé d'un casque couronné et surmonté d'un cimier au dragon, le fameux drac alat de Pere IV le Cérémonieux.

Le problème historique vient de ce que Jaume n'a jamais participé à cette bataille du Puig, dont il a appris la nouvelle à Huesca en Aragon, bien loin du terrain des opérations, et que Zayyân n'a jamais été tué en combat singulier au cours d'une grande bataille : après la prise de Valence et quelques péripéties qui l'ont conduit à Murcie puis à Alicante, il est finalement parti à Tunis, où il est mort en exil. 

La scène représentée est donc en grande partie fictive et relève largement de la propagande. Elle impose l'image du roi d'Aragon, quel qu'il soit, en miles Christi, un soldat du Christ défendant la chrétienté de sa lance, aux côtés du saint patron protecteur de la Catalogne, et soumettant les infidèles.

Référence >>> mediterranees/moyen_age/jaume/iconographie/

Retable de St Georges, Victoria and Albert Museum
Retable de St Georges, Victoria and Albert Museum
Retable de St Georges, Victoria and Albert Museum
Retable de St Georges, Victoria and Albert Museum

 Andreu Marçal de Sax,

ou Andrés Marzal de Sas aussi écrit Marçal de Sas,

(XIVe siècle - Valence, 1410)

est un peintre d'origine allemande, peut-être venait-il de Saxe, ou de Sas de Gand, présent à Valence dès 1390 et collaborant avec le peintre Pere Nicolau en 1393 et 1399.

Les historiens d'art lui ont attribué attribué le Retable de Saint-Georges ou del Centenar de la Ploma comprenant une représentation de la bataille de Puig, daté de 1400, qui est conservé dans le Victoria and Albert Museum de Londres, même si une enquête en 2011, le considère comme un collaborateur dans certains des tableaux qui composent cette œuvre, mais attribuant les panneaux centraux et le plus célèbre à Miquel Alcanyís.

* Le terme tempera ou tempéra (du latin : temperare, détremper) désigne une technique de peinture basée sur une source à émulsion, qu'elle soit grasse ou maigre.

La tempera est la principale technique de peinture à l'eau utilisée depuis des temps immémoriaux, notamment en Egypte, puis par les peintres d'icônes byzantines, puis en Europe durant le Moyen Age. Le procédé original est celui d'une peinture utilisant le jaune d'œuf, émulsion naturelle, ou l'œuf entier comme médium pour lier les pigments. On l'utilise sur du plâtre ou sur des panneaux de bois recouverts de nombreuses couches de gesso enduit à base de colle de collagène et de carbonate de calcium dans le nord de l'Europe, ou sulfate de calcium dans le sud de l'Europe).

Partager cet article

Repost 0

commentaires