Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 12/08/2017

      vous avez été

         1 168 653  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 07:02

 

Digne-les-Bains

 est une commune chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

D’azur à la fleur de lys d’or accompagnée en chef d’une croisette de gueules, aux flancs de deux lettres L capitales affrontées d’argent et en pointe d’une lettre D capitale aussi d’or

 

Le Musée Gassendi

occupe un ancien hospice du XVIe siècle. Il offre au public des collections encyclopédiques élaborées durant plus d’un siècle dans le domaine de l’art, de l’histoire et des sciences.

 

Charles Landelle, vengeance d'Hérodiade
Charles Landelle, vengeance d'Hérodiade

​​

Vengeance d'Hérodiade

Hérodiade ou Hérodias

est une princesse juive, née dans les deux premières décennies avant notre ère.

Petite-fille d'Hérode le Grand par son père, elle est d'abord l'épouse d'un oncle appelé Hérode (mais que les Evangiles appellent Philippe) avec lequel elle a pour enfant Salomé. Elle épouse ensuite Hérode Antipas, un autre de ses oncles, qui répudie la fille du roi de Pétra, Arétas IV, avec laquelle il était marié jusque là.

Les conditions de ce mariage, dénoncé par Jean le Baptiste qui disait à Hérode Antipas : Il ne t'est pas permis d'avoir la femme de ton frère, provoquent un scandale parmi les Judéens et des tensions avec le royaume nabatéen, qui débouchent sur une déroute des armées d'Antipas (à proximité de Gamala), qui est considérée par la population comme une vengeance divine pour punir Antipas d'avoir exécuté Jean le Baptiste.

Selon les Evangiles attribués à Marc et à Matthieu, c'est Hérodiade qui demande et obtient par l'intermédiaire de sa fille, qui n'est pas nommée, l'exécution de Jean le Baptiste.

Charles Landelle,

né le 2 juin 1821 à Laval, mort le 13 décembre 1908 à Chennevières-sur-Marne,

est un peintre de genre et portraitiste français.

Il est admis en 1837  à l'Ecole des beaux-arts de Paris comme élève de Paul Delaroche et d'Ary Scheffer.

Ses portraits et ses grands tableaux religieux connaissent un succès immédiat. En 1841, il expose son premier tableau, un autoportrait, où il est remarqué par Louis-Philippe et médaillé et reconnu par la critique. Napoléon III, qui l'admire beaucoup, lui achète les deux toiles des Béatitudes (1852) pour les offrir à la ville de Laval. En 1855, l'empereur le décore de la légion d'honneur pour Le repos de la Vierge qu'il acquiert personnellement. C'est la consécration et la fortune.

Ami de Gérard de Nerval et de Théophile Gautier, l’Orientalisme l'attirait avant même son voyage à Tanger en 1853.

Il retourne au Maroc en 1866 dans le cadre d'une mission officielle. La même année, il présente sa fameuse Femme fellah au Salon des Artistes vivants,  tableau acheté par Napoléon III pour sa collection privée. Pendant des années, par la suite, Charles Landelle peignit des répliques de cette toile pour satisfaire à la demandeLandelle reproduit, entre 1866 et 1885, 23 variantes de ce portrait

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires