Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de cbx41
  • Le blog de cbx41
  • : Photos de mes balades dans Paris (musées, parcs, jardins, sites, événements, manifestations diverses) et ailleurs, avec des vidéos de mes balades en France : Alpes, Bretagne, Essonne, Paris etc.. Mes lectures, qq citations ...
  • Contact

Rechercher

Visiteurs

  A ce jour 19/08/2017

      vous avez été

         1 169 128  

 visiteurs uniques

  venant d'au moins

     194 contrées

 

Catégories

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 13:00

 

Amiens  

est la préfecture de la région de Picardie, département de la Somme et chef-lieu de canton.
Surnommée la petite Venise du Nord en raison des nombreux canaux qui la traversent et des hortillonnages (ensemble de jardins flottants couvrant 300 hectares), Amiens offre un riche patrimoine et des quartiers pittoresques, témoins d’une histoire qui a débuté il y a plus de 2000 ans.
        
Blason_fr_ville_Amiens_svg.png
De gueules au lierre d'argent, au chef d'azur semé de fleurs de lis d'or 
 Amiens, ville forteresse, a subi des assauts et y a résisté pour rester française. Ses armoiries symbolisent cet attachement à la France, attachement symbolisé par le lierre, la France étant symbolisée par le semis de fleurs de lis autorisé par les rois de France.
 Devise : Liliis tenaci vimine jungor ce qui signifie Un lien puissant m'unit au lis.
 
Le musée de Picardie
est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Véritable palais, le bâtiment a été spécifiquement conçu, ce qui, à l'époque, était une véritable innovation, pour être un musée accueillant les collections régionales d'antiquités et des œuvres d'art.
 
Augustin Pajou, Silène (musée de Picardie)
Augustin Pajou, Silène (musée de Picardie)

Dans la mythologie grecque,

Silène (ou Papposilène)

est un satyre, père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l'accompagne sans cesse.

Il est en outre le dieu personnifiant l'Ivresse, assez proche en ce sens de deux autres divinités mineures faisant l'une et l'autre partie du cortège de Dionysos, Comos (la bonne Chère) et Coros (la Satiété), qu'Hérodote fait naître d'Hybris (la Démesure).

Augustin Pajou,

né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809,

est un sculpteur néoclassique français.

Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Elève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il fut lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748.

Le roi lui offrit son aide financière lorsqu'il étudia à l'Académie de France à Rome.

Il eut deux enfants : Flore Catherine Pajou, qui épousa le sculpteur Clodion, et Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828) qui fut peintre d'histoire et de portraits.

Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il fut promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794. Il succèda à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809.

Pajou fut franc-maçon, il faisait partie de la loge des Neuf Sœurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires